Loading...

vendredi 31 octobre 2014

ZOOTHERAPIE

SOURCE AVEC VIDEO 

De nombreuses maisons de retraites constatent les progrès de leurs patients au contact d'un chien visiteur, d'un animal médiateur. Une "zoothérapie" qui fait des miracles et nous rend à nouveau responsables du destin d'un autre fut il un animal, comme nous.

A VOIR ET ECOUTER

ET EN COMPLEMENT CELLE CI.. MANGER DE LA MALADIE BEURK... VOILA QUI DONNE ENVIE DE VOMIR....

BONNE NOUVELLE POUR LES ANIMAUX EN FRANCE, ILS NE SONT PLUS DES MEUBLES


 chat, statut animaux


SOURCE

 ET CREDIT  PHOTO
Dans le long processus visant à modifier le statut des animaux, à ce jour encore considérés comme des biens meubles par le Code civil, une nouvelle étape vient d'être franchie.
Cette nuit, les députés ont en effet confirmé en seconde lecture la disposition reconnaissant les animaux comme des êtres vivants doués de sensibilité. Un vote salué par la fondation 30 millions d'amis qui "appelle à une adoption définitive avant la fin de l’année de cette réforme de progrès qui constituerait un signal fort pour la cause animale".

"Un pas décisif"

La fondation se bat depuis des mois pour obtenir cette modification du statut juridique de l'animal dans le Code civil. Sa pétition a été signée par quelque 760 000 personnes tandis qu'il y a tout juste un an, 24 intellectuels se mobilisaient pour co-signer son Manifeste.
Bien sûr, l'association regrette qu'une nouvelle catégorie ne soit pas créée pour les animaux aux côtés de celles des hommes et des biens, comme le réclamait ce texte. Mais "toute bonne réforme fait l'objet de compromis. Oui, on pourrait aller plus loin, mais après 20 ans de combat nous avons réussi à faire reconnaître une évidence. C'est déjà un pas décisif" souligne Jean-François Legueulle, le délégué général de 30 millions d'amis interrogé par l'Express. Et d'ajouter : "Le fait qu'on leur reconnaisse cette qualité "d'être sensibles" noir sur blanc est fondamental pour faire changer les mentalités. Cela va redonner de la cohérence au droit et renforcer la portée de dispositions qui existaient déjà".
Le projet de loi devra encore être examiné par les députés et les sénateurs avant d'être définitivement adopté par l'Assemblée.

PAUVRES COCHONS ILS NE MERITENT PAS CELA!!!

TOUT L' AMOUR DU MONDE

POURQUOI ET COMMENT DEVENIR VEGETARIEN OU VEGAN

ILS EXPLIQUENT POURQUOI ILS SONT DEVENUS VEGETARIENS OU VEGAN A ECOUTER LEUR CONVERSION ET LEURS SAUVETAGES

LA FACE CACHEE DES ELEVAGES DE LAPINS

NOUVELLES DES BISONS DE YELLOWSTONE

 



SOURCE ET INFOS SUPPLEMENTAIRES
146 BISONS EN QUARANTAINE SERONT PROBABLEMENT TRANSFERES 
 UNE DOMESTICATION  SERA INEVITABLE QUI MALHEUREUSEMENT  DETRUIRA LEUR INTEGRITE SAUVAGE ET LEUR POUVOIR MIGRATOIRE.


Despite a still-open public comment period on an Environmental Assessment to determine the fate of 146 buffalo held under quarantine on Ted Turner's Green Ranch, it appears that Montana's Fish, Wildlife & Parks Commission has already made the decision to transfer the buffalo - originating from the wild herds of Yellowstone - to the Fort Peck Indian Reservation. Additionally, per the highly contentious agreement Montana made with Turner in 2010 for housing these buffalo -- an agreement legally challenged by BFC and other wild bison advocates -- Turner will get to keep 75% of their offspring, meaning that approximately 200 of once public wild buffalo will become Turner's private, domestic livestock in perpetuity.

The 146 buffalo that will be transferred to the Fort Peck Reservation will be used to assist other tribes with the provision of buffalo, and the Fort Peck Tribe's business herd. The buffalo will live on "range units," various pastures with electric boundary fences, that total 10,778 acres. These buffalo will be culled annually and be ear tagged. While their genetics may be preserved, their wild integrity and migratory nature is eroded.

Buffalo Field Campaign has always opposed the quarantine of wild bison as it is exclusively suited for domestic animals and is not consistent with accepted wildlife conservation practices. Quarantine just means more buffalo behind fences. It is important to remember that the eldest members of these quarantined buffalo, now ten years old, were captured from the wild along with with their families inside Yellowstone National Park when they were just babies. The calves were sent to quarantine while the rest of their families were sent to slaughter. BFC advocates for expanded habitat and migration corridors -- never quarantine --and if extensions of habitat are consistent with migratory patterns, it is highly possible for buffalo to naturally move to areas currently considered for the placement of quarantined buffalo.

The bison quarantine debacle is another sorry example of how Montana has made no demonstrable commitment to manage buffalo as a wildlife species in the state, and they have clearly shown that they have no idea what it means to have a public trust responsibility to buffalo. All Americans, and Montanans in particular, should apply pressure on Montana Fish, Wildlife & Parks and Montana Governor Steve Bullock asking them when Montana will begin to live up to its responsibility to protect buffalo as a native, migratory wildlife species in the state.

jeudi 30 octobre 2014

LES REPONSES D' UN VEGAN EN RAP

BAISSE DE CONSOMMATION DE PRODUITS LAITIERS AUX USA

 Dairy-free

ILS COMMENCENT A COMPRENDRE QU' ILS INGURGITENT SOUFFRANCE ET SURTOUT PRODUITS TOXIQUES
L' INDUSTRIE A AUSSI COMPRIS QUE LE LAIT EST OUT, DONC ILS FABIQUENT DES  PRODUITS VEGAN!!
 ET DONKIN DONUTS PROPOSE DU LAIT  D' AMANDE EN LIEU DE LAIT!!
 SOURCE 



Despite the dairy industry’s multi-million dollar advertising campaigns (Got Milk?), government-sponsored programs that push milk, and even ridiculous efforts to slam non-dairy alternatives, milk consumption in the US is steadily declining. In fact, a recent report from the US Department of Agriculture confirms that each generation drinks less and less milk than the one prior.
Simply put, Americans are moo-ving on. And as a growing number of us are ditching dairy in favor of healthier and more humane options, companies everywhere are increasingly responding to this dairy-free demand.
Case in point: Smoothie King just announced that in all of its 700 stores worldwide, consumers will now find new all-vegan protein-packed smoothies!
According to Wan Kim, owner and CEO of Smoothie King: “Statistics show a growing interest in plant-based diets among all consumers, both vegan and non-vegan. By introducing these new menu options, we are catering to guests who seek plant-based protein in their diets.”
The two options you’ll find on the menu now are Mango Kale Smoothie and Dark Chocolate Banana Smoothie – both made with Sunwarrior vegan protein powder. The company says this is the “initial rollout” suggesting that more vegan options could be on the way!
A few weeks ago, we also shared the exciting news that after hearing from consumers requesting a dairy-free alternative for coffee, Dunkin’ Donuts, with more than 7,500 locations throughout the US, is now offering almond milk!
Last year, TCBY, the nation’s largest retailer of soft-serve frozen yogurt, started dishing out a non-dairy option made with almond milk. It was met with so much success that the company quickly expanded its dairy-free menu in all of its more than 400 locations from coast to coast.
You’ll also find several dairy-free yogurt flavors at hundreds of Tutti Frutti locations across the US.
Who’s next? Maybe Ben & Jerry’s – with enough consumer requests via this new Change.org petition.  Sign now to help these dessert greats “moo-ve” on from milk!

mercredi 29 octobre 2014

ACTION: SIGNER POUR LES BALEINES

SOURCE AVEC PETITION 
 ET PLUS D' INFOS ET PHOTO

While the world’s attention focuses on Japan’s annual dolphin-killing season under way in Taiji, Iceland has been quietly escalating the hunting of endangered fin whales.
But no one seems to be paying much attention, according to a report released Wednesday on the  eve of the annual meeting of the International Whaling Commission (IWC), which enforces an international ban on the commercial hunting of whales.
“Iceland’s escalating whale hunts are clear and willful abuses of the IWC’s moratorium as well as the ban on international commercial trade in whale products,” states the report issued by the Environmental Investigation Agency (EIA), the Animal Welfare Institute (AWI) and the Whale and Dolphin Conservation (WDC).
The hunting and export of fin and minke whales in Iceland is strongly opposed by the international community, the report said. “Dozens of governments have agreed to several strongly worded diplomatic protests (démarches) against Iceland since it resumed whaling in 2003.”
But harsh words alone are simply not enough to halt the hunting.
Since 2006, the Icelandic whaling company Hvalur hf has killed more than 500 fin whales for export to Japan, earning an estimated $50 million. The company’s executive director, Kristján Loftsson, maintained a whaling fleet even as most other whaling nations agreed to abide by the IWC moratorium. To facilitate exports, he partnered with Icelandic fishing giant HB Grandi, where he serves as chairman of the board.
 “The impetus for the report was the massive escalation in the hunting and international trade in endangered fin whale products from Iceland to Japan,” Clare Perry, an EIA senior campaigner, said in an email. “This is really the biggest abuse of the IWC’s moratorium, a measure that saved the whales from certain extinction, and to date the IWC has failed to even make a statement about Iceland’s whaling.”
So what can be done?
More diplomatic pressure, for one. Iceland has considered joining the European Union, which forbids members from engaging in whaling.

mardi 28 octobre 2014

PAUVRES DAUPHINS LES BARBARES NORVEGIENS

ILS SONT FOUS, COMMENT PEUT ON FERMER LES YEUX SUR LEURS CRIMES CONTRE LES DAUPHINS

ferme des 1000 vaches.... l' avenir de l' elevage en france se joue actuellement

SOURCE ET SUITE
Dans un hangar de la "ferme des mille vaches", le 17 octobre 2014, à Drucat-le-Plessiel (Somme). ( MAXPPP)
Ils veulent en faire "le procès de l'industrialisation de l'agriculture". Neuf militants de la Confédération paysanne sont jugés, mardi 28 octobre, devant le tribunal correctionnel d'Amiens (Somme). Ils sont accusés d'avoir commis des dégradations sur la "ferme des mille vaches", en septembre 2013 et en mai dernier. A l'extérieur du palais de justice, quelques milliers de personnes sont attendus pour les soutenir et dénoncer l'agriculture industrielle. Francetv info vous raconte cette saga entamée il y a trois ans.

1La "ferme des mille vaches", c'est quoi ?

C'est le projet agricole le plus contesté de France. Située sur les territoires des communes de Buigny-Saint-Maclou et de Drucat-le-Plessiel (Somme), la ferme dite "des mille vaches" est née de l'imagination de Michel Ramery, un riche industriel du BTP issu du monde agricole, dont Libération a fait le portrait. Le concept a deux facettes : élever un millier de vaches laitières (et leurs 750 veaux et génisses), et produire de l'électricité à partir du gaz libéré par le lisier et le fumier des animaux (on parle de méthanisation). La demande d'ouverture de cette ferme géante a été déposée le 23 février 2011.

2Pourquoi un tel projet ? 

Réunissant au moins six exploitants agricoles, le projet présente deux avantages pour ses concepteurs. Par le jeu des économies d'échelle, la taille de la "plus grande ferme de France" (les troupeaux actuels ne dépassent pas 350 têtes) permet d'abaisser les coûts de production, et de proposer un lait à 27 centimes le litre, contre 35 en moyenne ailleurs, selon La Voix du Nord.
Le recours à la méthanisation permet, de plus, "d'assurer un complément de revenus à des petits paysans perpétuellement menacés de disparition", indique le site spécialisé Reporterre. Ce dernier note que "l'électricité obtenue à partir du méthane est fortement subventionnée", avec un prix de rachat par EDF "aujourd'hui supérieur de deux fois à celui du marché". "L'avantage de la méthanisation est de réduire la quantité de CO2 émise par la décomposition des déchets animaux et de fournir une énergie renouvelable", ajoute 20 Minutes.

3Pourquoi le projet dérange-t-il ?

Les opposants aux "mille vaches" voient, dans ce projet, un symbole de l'industrialisation de l'agriculture, qui mettrait en péril les petites exploitations, notamment en tirant le prix du lait vers le bas. "Que veulent les citoyens, les paysans, les élus ? Des fermes ou des usines ? Doit-on 'fabriquer' l'alimentation comme on multiplie les pièces de voiture ? Non, non et non", s'insurge le porte-parole de la Confédération paysanne, Laurent Pinatel, qui fait partie des neuf militants convoqués mardi.
La salle de traite de la "ferme des mille vaches" (Somme), le 20 juin 2014.
La salle de traite de la "ferme des mille vaches" (Somme), le 20 juin 2014. (FRANCOIS LO PRESTI / AFP)
Le projet inquiète aussi quant au sort des animaux, qui seront traits trois fois par jour. "Les vaches ne mangeront jamais d'herbe, elles n'iront jamais en pâture, souligne un habitant, Claude Dubois, vice-président de l'association d'opposants Novissen, sur BFMTVC'est une prison, ce n'est pas autre chose." Enfin, la méthanisation génère des résidus qui doivent être épandus sur une grande surface, avec des risques de pollution.

4Qu'en pensent les riverains ?

Une enquête publique a été lancée en août 2011 afin de recueillir les avis de la population des communes concernées. Une pétition contre le projet a rapidement vu le jour, suivie par une réunion publique houleuse, en septembre 2011, à Drucat-le-Plessiel. Les motifs d'inquiétude étaient vastes, allant du plan d'épandage à la méthanisation, en passant par l'augmentation du trafic routier, note France 3 Picardie. Malgré la forte opposition des habitants, l'enquête s'est terminée sur un avis favorable du commissaire enquêteur, en novembre 2011.
Dans la foulée, des habitants ont créé l'association d'opposition Nos villages se soucient de leur environnement (Novissen), qui a enregistré sa millième adhésion au bout de deux mois. Inquiet des potentiels rejets du méthaniseur, le maire de Drucat s'est joint à la fronde, et son conseil municipal a voté contre le projet. En revanche, le maire de Buigny-Saint-Maclou, qui a dessiné les plans de l'élevage, a réussi à obtenir un vote en faveur du projet à une voix de majorité.

Et que disent les autorités ?

La "ferme des mille vaches" embarrasse le gouvernement. Tout en soutenant les projets de méthanisation dans le cadre de la transition énergétique, la ministre de l'Ecologie, Ségolène Royal, a affirmé, en septembre, que cette exploitation n'était "pas notre modèle économique, ni notre modèle écologique". Même propos du ministre de l'Agriculture, Stéphane Le Foll, qui a jugé le projet "contraire" à l'orientation du gouvernement, sans toutefois remettre en cause sa légalité.
Sur le terrain, après avoir reçu un feu vert du conseil départemental de l’environnement de la Somme et après de nombreux atermoiements, les propriétaires de la "ferme des mille vaches" ont obtenu une autorisation préfectorale d'exploitation, le 1er février 2013, avec obligation de s'en tenir à 500 vaches laitières (et non 1 000), pour un total de 800 bovins (et non 1 750). Le permis de construire a finalement été délivré en mars 2013.

ACTION:POUR LES SINGES ET CONTRE LA VIVISECTION.... AIR FANCE UN PEU D'EMPATHIE SVP

Empêchez Air France d'expédier des singes vers leur mort !

Air France : la cruauté envers les primates Air France prétend « faire du ciel le plus bel endroit de la terre ». Mais en réalité, la compagnie aérienne fait du ciel un endroit dangereux et effrayant, car elle est l'un des plus grands trafiquants de primates au monde. Air France continue d'expédier des singes vers les laboratoires, en dépit du fait que quasiment toutes les autres grandes compagnies aériennes du monde ont cessé d'envoyer des primates sur ces horribles vols sans retour !
Beaucoup des singes expédiés par Air France vers des laboratoires ont été enlevés dans la nature, arrachés à leur habitat et à leur famille. Entassés dans de minuscules caisses en bois dans les soutes de vols transportant des passagers, ils subissent un voyage sombre et terrifiant. Dès leur arrivée aux États-Unis, les animaux sont transportés dans des établissements comme Shin Nippon Biomedical Laboratories et Covance – les plus grands importateurs de primates aux États-Unis – où ils sont emprisonnés et torturés lors d'expériences.


 SUITE ICI AVEC VIDEO  ET PETITION

FERME DES MILLES VACHES ....NOUVELES DU FRONT

 
 Une salle de traite en roto tandem identique à celle de la ferme des 1000 vaches démontée en mai dernier. Crédit Photo/JFD.


SOURCE ET SUITE LE FIGARO
 CREDIT PHOTO

365 jours par an sans voir un brin d'herbe
Les accusés pourront compter sur la mobilisation de plusieurs milliers de personnes, venus des quatre coins de l'Hexagone en autocars mais aussi à bicyclette et à bord de tracteurs. Une caravane de vélos ainsi qu'un cortège d'une dizaine de tracteurs sont partis il y a quelques jours de Notre-Dame-des-Landes en Loire Atlantique, pour rejoindre Amiens ce mardi. Des personnalités politiques sont également attendues pour soutenir les justiciables comme José Bové, député vert européen et ancien de la Confédération paysanne, la députée de la Somme Barbara Pompili (EELV) mais aussi la secrétaire nationale Emmanuelle Cosse et la députée européenne Karima Delli, ou encore Clémentine Autain (Front de Gauche).
La question du bien être animal, actuellement en débats au Parlement, est aussi à l'ordre du jour de ce projet de ferme usine. La Coordination rurale, deuxième syndicat agricole français, dénonce l'enfermement des animaux «365 jours par an sans voir un brin d'herbe».

dimanche 26 octobre 2014

UN TEXTE TRES BEAU ET TRES TRISTE A LA FOIS


 
 
 
 
 
 
 
ON AIMERAIT TANT QU' AUCUN CHIEN NE SOIT DERRIERE LES BARREUX DESTINE A MOURIR LE LENDEMAIN!!
 
 
Hommage au chien derrière ses barreaux
Le vent souffle en rafales à travers les barreaux.
Au fond du box miteux, un vieux chien se tient droit.
L’hiver il connait ça, il ne craint pas le froid,
et même s’il se sent faible, il ne le montre pas.

Cinq ans déjà qu’il est au fond de cette cage.
Il a même oublié au juste, quel est son âge.
Ses douleurs lui rappellent qu’il n’est plus un jeune chien,
Mais il se tient bien droit, il ne lâchera rien.

Ses visiteurs qui passent, il faut bien les charmer…
Alors il se tient droit, il oublie son arthrose,
Il espère qu’on lui trouve un petit quelque chose,
Il espère tant et tant, et depuis tant d’années.

La chaleur d’un foyer, bien sûr qu’il l’a connu.
L’amour, il l’a donné bien plus qu’il n’en a eu,
Il les a protégés, aimés, défendus et veillés,
Il n’a eu en retour que cet ultime rejet.

C’était une matinée chaude et ensoleillée.
Son maître l’a largué ici et a rempli deux, trois papiers.
Lui, il n’a rien compris, mais en bon chien, il était sage.
Et pour faire taire sa peur il a rassemblé son courage.

Les aboiements des autres, où il sent de la peur.
Ce bruit, ce froid, ces doutes, et tous ces visiteurs,
Cet éternel ballet dans ce déluge d’odeurs.

Il a bombé le torse, il a fait les yeux doux,
Il n’a pas aboyé, pour ne pas leur faire peur,
Et pourtant pas un seul n’a su lire dans son coeur
Le refuge ferme ses portes, tout est noir, tout est flou.

Alors le vieux chien se couche sur sa palette.
Ce n’est pas grave, pense-t-il, demain, j’y arriverai.

Mais ce qu’il ne sait pas, c’est que demain, en matinée,
Il a été prévu qu’il serait euthanasié.

vendredi 24 octobre 2014

MOSCOU LIMITE LES IMPORTATIONS DE SOUS PRODUITS ANIMAUX

VOILA QUI FERA PEUT ETRE REFLECHIR CEUX QUI CONSOMENT ENCORE DE LA VIANDE
 BEURK!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!


 SOURCE CREDIT PHOTO ET SUITE

Moscou limite les importations de sous-produits animaux européens

Selon le service, ces deux derniers mois, Rosselkhoznadzor a découvert 17 lots de sous-produits animaux en provenance d'Autriche, d'Allemagne, du Danemark, d'Italie et de Pologne qui n'étaient pas conformes aux normes sanitaires russes et à celles de l'Union douanière (Russie-Biélorussie-Kazakhstan). Ces produits contenaient notamment des microorganismes pathogènes, des métaux lourds et chloramphénicol, un antibiotique interdit à l'utilisation pour les animaux destinés à la consommation en Europe.
Samedi dernier, la Russie a également annoncé son intention de réduire à partir du 21 octobre les importations de sous-produits animaux européens qui ne répondent pas aux normes sanitaires et vétérinaires de l'Union douanière.
La Russie a interdit début août les importations de produits alimentaires en provenance des Etats-Unis, de l'Union européenne, de l'Australie, du Canada et de la Norvège, en réponse aux sanctions imposées contre Moscou sur fond de crise en Ukraine. Décrétée pour une durée d'un an, cette interdiction concerne le bœuf, le porc, la volaille, le poisson, le fromage, le lait et les produits laitiers, ainsi que les légumes et les fruits.

Bien etre animal durant l' elevage, la Suisse devient plus exigeante....

SOURCE 
 
Daniel Häfliger, d’ici 2020, tous les articles ­Migros en provenance de l’étranger devront être produits selon les normes helvétiques en matière de bien-être animal. Quelle est la situation actuelle?
Nous sommes sur la bonne voie. En novembre 2013, Migros est devenue la première enseigne de distribution suisse à proposer de la viande de dinde hongroise produite conformément aux standards helvétiques. En ce qui concerne le lapin, nos fournisseurs magyars se sont pliés à nos conditions dès 2012.
Et qu’en est-il du poulet?
La guerre des prix entre les discounters européens a poussé certains sous-traitants à adapter leur production, avec pour conséquence une dégradation du bien-être animal. Mais Migros ne ferme pas les yeux sur ces pratiques. Dès l’année prochaine, notre assortiment comportera pour la première fois des articles à base de poulet provenant d’élevages respectant les normes suisses. Il s’agit là d’un nouveau pas essentiel dans la réalisation de notre promesse ambitieuse.
Quels sont les changements concrets ap­portés à l’engraissement des volailles à l’étranger?
Les animaux doivent pouvoir bénéficier des mêmes conditions suisses d’élevage. Ainsi, ils auront par exemple plus de place à disposition et jouiront de la lumière naturelle afin qu’ils continuent à profiter des cycles jour/nuit. Comme pour le cas des dindes, nous travaillerons à l’application de ces mesures sur place avec la Protection suisse des animaux (PSA).
Migros n’a-t-elle pas d’autre choix que d’importer de la viande de poulet?
Nous souhaiterions pouvoir proposer davantage de poulet suisse. Mais pour répondre à la demande actuelle, nous sommes obligés d’importer de la viande, et ce, à hauteur de 25%.
L’amélioration des conditions de vie des animaux a un coût. Les clients devront-ils débourser davantage à l’avenir?
En Hongrie, les travaux effectués dans les poulaillers ont effectivement engendré des dépenses supplémentaires. Pour le moment, c’est Migros qui les assume, mais l’année prochaine, nous relèverons de 10% en moyenne le prix des articles de dinde issus d’une production respectueuse des bêtes. Nous sommes convaincus que nos clients se soucient du bien-être animal et que beaucoup d’entre eux sont prêts à payer un peu plus pour nous aider à mener à bien notre projet.



Le bien-être animal en cinq critères

Pour être en conformité avec les normes suisses en matière de bien-être animal, les producteurs étrangers auxquels Migros fait appel doivent remplir cinq critères. Des organismes de contrôle indépendants vérifient ces derniers afin de s’assurer que les dispositions de l’Ordonnance suisse sur la protection des animaux sont respectées:
conditions d'élevage
santé
nourriture
transport
abattage

Génération M

Migros s'engage


Par des promesses et des projets concrets, Migros assume ses responsabilités envers les générations futures.
Le distributeur s’engage à protéger l’environnement, à encourager un mode de consommation durable, à agir de façon sociale et exemplaire en faveur de la société et de ses collaborateurs et à promouvoir un style de vie sain.
En savoir plus sur les promesses ainsi que l’avancée de leur mise en œuvre:
www.migros-generation-m.ch

MANGER DES INSECTES...

UN EXCELLENT ARTICLE DE  JAMES MCWILLIAMS
 SUITE ICI 

 TOUT A FAIT D' ACCORD AVEC LUI, LE PIRE RESTE TOUJOURS L' ÉLEVAGE INDUSTRIEL DES ANIMAUX A SANG CHAUD,  AVEC  SES CONDITIONS TOTALEMENT ANORMALES DE PARCAGE, D' INSÉMINATION ARTIFICIELLE, LE COULOIR DE LA MORT, LES MALTRAITANCES INFLIGÉES PAR LES EMPLOYÉS SADIQUES....ETC ETC...
EN RESUME POUR LES ANIMAUX DE FERME C' EST UN VOL TOTAL ET COMPLET DE LEUR VIE DES LA CONCEPTION....


 POUR L' INSECTE C' EST BIEN DIFFERENT CAR LES CONDITIONS DE VIE SERAIENT A PEU PRES SIMILAIRES QUE  DANS LA NATURE .

""At the risk of being a total bore, I have a few more thoughts to shake out on the proposition that vegans are morally obligated to eat insects. Some readers have suggested that insects might very well be sentient. The underlying fear, a legitimate (if unlikely) one, is that if we’re wrong in our assumption that insects don’t experience pain, we’d end up being complicit in the horrible infliction of mass suffering.
But would we be? Is that true? Consider this proposition: even if insects could suffer, they wouldn’t suffer while being raised. In fact, unlike farm animals, most insects thrive in densely packed conditions and tight spaces. They would eat a diet that was “all natural” by insect standards—agricultural and food waste—and they would in no way have to be manipulated to enhance breeding (they have that one covered). An insect farm could reliably replicate natural conditions. Whereas farm animals can never be themselves on even the most humane farms, this would not be true for insects. Insects could be insects.""
SUITE 

ON PARLE BCP DES ANIMAUX CETTE ANNEE...

SOURCE SUITE ET CREDIT PHOTO LE FIGARO




 Comme j' aime les mouvements de l' eveil pour les animaux actuellement et ces hommes qui osent dire qu' ils aiment les betes.....

JE PARLE DE CEUX QUI ONT PARLE POUR LES ANIMAUX CES DERNIERS TEMPS, CES AUTEURS QUI ONT PRIS LA PEINE DE REDIGER UN LIVRE  APRES S' ETRE POSE DES QUESTIONS SUR LA CONDITION ANIMALE ET NOTRE COMPORTEMENT ENVERS EUX....

CAR EN FAIT LE TON DE CET ARTICLE NE ME PLAIT PAS TROP..

 extrait:

Aujourd'hui plus que jamais, l'animal est au centre des préoccupations humaines. Un ours fugue et une ministre imagine qu'il a pu être «assassiné». Un chaton est maltraité, son auteur est condamné à un an de prison. Des bovins ou des volatiles sont abattus pour des raisons sanitaires et on hurle au meurtre. Le zoo de Copenhague pique une girafe à cause d'un risque de consanguinité et c'est l'offuscation planétaire, les pétitions affluent, on parle d'euthanasie. Les plus militants comparent sans vergogne les tortures opérées sur les animaux à celles des camps de la mort, quand ils ne luttent pas contre la prostitution de femelles orang-outan à Bornéo. Les dépenses de luxe pour chiens explosent, tout comme la prescription de traitement au prozac pour animaux. L'influence du darwinisme s'amplifie, la lutte pour les droits civils et politiques de nos amis à quatre pattes rassemble de plus en plus de partisans, l'industrie de la viande est devenue la cible à abattre.
Il y a une vraie et une fausse manière d'aimer les animaux. La fausse est exclusive, la vraie inclusive. On peut ainsi célébrer l'humanité de l'homme tout en considérant le respect dû à l'animal. Saint François d'Assise lui-même ne rendit-il pas cette dignité volée aux pauvres en même temps qu'il entourait d'une attention toute particulière la création animale? Mais il est plus difficilement concevable de célébrer l'humanité de l'animal tout en considérant le respect dû à l'homme. Or c'est de cela dont se rendent coupables les militants -tels qu'on les connaît -de la cause animale: Détruire l' «humanisme humain» pour réclamer l' «humanisme animal» ; renverser la charge que l'on doit à notre prochain pour la reporter sur l'animal qui, lui, au demeurant, ne sera jamais capable de barbarie.

UNE VICTOIRE DE PLUS, GRACE A GAIA POUR LES VISONS

Cher(e) ami(e) des animaux,
 
Aujourd'hui, j'ai une excellente nouvelle à vous annoncer ! En effet, le gouvernement wallon a adopté en première lecture ce jeudi, l'avant-projet de décret du Ministre du Bien-être animal Carlo Di Antonio destiné à interdire l'élevage des animaux à fourrure en Région wallonne. Cette interdiction devrait entrer en vigueur le 1er janvier 2015.
 
C'est une grande victoire pour les animaux qui souffrent par millions dans les fermes d'élevage pour la fourrure à travers le monde. Cette décision envoie un signal fort aux autres Régions du pays, que cette pratique cruelle n'a plus sa place en Belgique. Toutes nos félicitations au Ministre Carlo Di Antonio pour son initiative !
 
L’autre bonne nouvelle est que celui-ci compromet fortement l'installation d'un élevage de visons à Virton où la décision relative à son permis de construire a été vivement contestée par GAIA et de nombreux riverains au cours des derniers mois !
 
Un engagement similaire figure dans l'accord gouvernemental de la Région Bruxelles-Capitale. Bianca Debaets, Secrétaire d'Etat du Bien-être animal de la Région, a également annoncé vouloir concrétiser cette mesure dans les prochaines semaines.
 
En Belgique, plus de 150 000 visons sont, chaque année, détenus dans des conditions déplorables et abattus rien que pour leur fourrure. La totalité de ces installations se situe aujourd'hui en Flandre.
 
Nous espérons de tout coeur que l'élevage des animaux à fourrure en Belgique ne sera bientôt plus qu'un mauvais souvenir.
 
Animalement vôtre,
 
Michel Vandenbosch
Président de GAIA
 
P.S. : Cette victoire n’a pu que se réaliser grâce au soutien financier de nos sympathisants. Si vous aussi vous voulez nous soutenir (à nouveau), n’hésitez pas à faire un don en ligne via notre site web sécurisé : cliquez ici.
 

jeudi 23 octobre 2014

QUELQUES VIDEOS A VOIR SUR LA MALTRAITANCE DANS LES ELEVAGES INDUSTRIEL


 CE SONT DES COURS EXTRAITS....C' EST ICI DE MERCY FOR ANIMALS

Animals on factory farms are kept in cramped, disease-ridden conditions, and many will not see the sun until they are on their way to the slaughterhouse.

ETC..

FERME DES 1000 VACHES DEJA DES CADAVRES

SOURCE ET SUITE
 AVEC PHOTOS
 BRAVO DE SUIVRE CES EVENEMENTS MESSIEURS LES VIGILES

Des clichés réalisés les 4 et 5 octobre, et que Reporterre dévoile aujourd’hui, prouvent qu’au moins deux bovins sont morts dans la ferme-usine dite des Mille vaches, trois semaines à peine après l’ouverture du site.


La ferme-usine des Mille vaches pourrait mettre encore plus de temps que prévu à honorer son nom. Alors que les premières vaches sont arrivées sur le site de l’exploitation dans la nuit du 12 au 13 septembre dernier, certaines auraient succombé sur place, quelques semaines plus tard, selon les preuves fournies par l’association Novissen.
Le samedi 4 octobre, Claude Dubois, vice-président de l’association d’opposants au projet de ferme-usine, effectue un tour en ULM. Retraité, ce passionné d’aviation vole fréquemment depuis l’aéroclub situé à 150 mètres de l’emplacement de la ferme-usine. Ce jour-là, ce n’est pas lui qui pilote, il se charge des photos aériennes.
En les regardant le soir même, il constate une tache blanche et noire située entre l’énorme hangar et le tas de fumier. Une vache gît à même le sol. « Je n’avais pas de grand-angle et de loin, je ne m’en suis pas rendu compte sur le moment », raconte-t-il.

 SUITE 

VERITES SUR LA VIANDE HALAL D' ALAIN DE PERETTI


 



Les  abattages halal  dits aussi abattages rituels,  sont totalemnt inacceptables.
Cette souffrance infligee aux animaux est évitable. HEUREUSEMENT CERTAINS PAYS EUROPPENS REAGISSENT  ET INTERDISENT, ILS RENDENT L' ANIMAL INCONSCIENT AVANT DE PORTER LE COUP FATAL....
  mais nous en France alors nous encore rester muets????

 SOURCE ET ACHAT 
 PLUS D' INFO: ICI


« L’animal met longtemps à mourir […], réagit par des soubresauts violents accompagnés de défécation [et régurgitations, l’œsophage n’étant nullement ligaturé puisque tranché] et émissions d’urines qui, mélangées au sang qui gicle, souillent toute la zone d’abattage et plus particulièrement le piège à mentonnière dans lequel l’animal est immobilisé ». Ce défaut d’hygiène de l’abattage s’explique par le fait que l’inconscience de l’animal est tenue pour un état létal incompatible avec l’islam, au motif qu’il est impur de manger du cadavre.

ACTION: CHASSE A COURRE PARTICIPER

LA AUSSI ON DOIT GAGNER ....
PLUS D' INFOS SUR LA PAGE FACEBOOK ICI

RASSEMBLEMENT PACIFIQUE ET SILENCIEUX
sous forme de haie de déshonneur pour l'abolition de la chasse à courre le Samedi 25 Octobre à Saint-Jean-aux-Bois (60) , en forêt de Compiègne,
à l'occasion de la messe annuelle de la Saint-Hubert .
Le rendez-vous se ferait à 9h30 à l'entrée du village,
direction Morienval - Pierrefonds.
Aucun débordement d'aucune sorte ne sera toléré, il en va de notre sécurité et de notre crédibilité.
Merci de votre compréhension.

Ce rassemblement sera déclaré en préfecture.
RAPPEL IMPORTANT : BIEN QUE DECLARE, CET ÉVÉNEMENT N'EST QU'UN LIEU DE RELAIS ET DE CIRCULATION D'INFORMATIONS ENTRE CITOYENS SUR UN RÉSEAU SOCIAL, SA CRÉATION S’ARRÊTE A CETTE FONCTION. LES ADMINISTRATEURS NE SERONT AUCUNEMENT RESPONSABLES DES ACTES EVENTUELS DES CITOYENS SUR PLACE.

Nous vous confirmerons les lieu et heure du RDV.


 

LE TRAFIC DES CHIENS

mercredi 22 octobre 2014

VICTOIRE PROCHAINE?? ANIMAUX DE FERME AUSTRALIENS ... SI SEULEMENT

 VIDEO A VOIR SUR LA PAGE ICI 

 DES IMAGES ATROCES DE LA MANIERE DONT LES ANIMAUX SONT MASSACRES DANS LES PAYS ARABES FERA PEUT ETRE REFLECHIR LES AUSTRALIENS QUI FOURNISSENT LA PLUPART DE SES MAGNIFIQUES ANIMAUX A CES PAYS CRUELS!!!
ESPERONS!!
DE PLUS CES ANIMAUX SONT DEJA TRANSPORTES DANS DES CONDITIONS ATROCES PENDANT DE LONGS VOYAGES


ATTENTION TRES DUR..

LA FERME DES 1000 VACHES NOUVELLES DU FRONT

  COMME  QUOI LES PETITIONS  C' EST EFFICACE....


VICTOIRE :  SENOBLE, nous ne boirons pas le lait des 1.000 Vaches !



PASSER DU TEMPS AGREABLEMENT EN S' INSTRUISANT. VEGETARISME ET VEGANISME NET DEGUSTER ENSUITE

UN SUPERBE SITE POUR CEUX QUI VEULENT DEVENIR VEGAN
LE VEGANISME EST PLUS STRICT QUE LE VEGETARISME JE VOUS CONSEILLE DONC DE CVOMMENCER PAR DEVENIR VEGETARIEN, PROGRESSIVEMENT A VOTRE PROPRE RYTHME, EN RETIRANT UNE APRES L' AUTRE LA VIANDE DE VOS ASSIETTES, PUIS LE POISSON.
 POR DEVENIR VEGETALIEN OU VEGAN IL FAUT REMPLACER LE LAIT. LES LAITAGES LES OEUFS, DONC PLUS DIFFICILE C' EST CERTAIN.
 CELA SE FAIT PLUS AISEMENT QUAND VOUS AVEZ DEJA ADAPTE DES RECETTES AGREABLES ET GOUTEUSES, DONC PAS D' INQUIETUDE TE CHAQUE CHOSE NE SON TEMPS..
 D' AILLEURS VOUS POUVEZ COMMENCER EN REDUISANT D' ABORD VOTRE CONSOMMATION DE VIANDE   LES QUANTITES OU LE NOMBRE DE REPAS AVEC VIANDES
 LE SITE C' EST ICI AVEC RECETTES, INFORMATIONS MEDICALES ETC ETC..
 RIEN QUE LES PHOTOS DONNENT FAIM... ALORS  DANS SON ASSIETTE C' EST UN FESTIN

 

POURQUOI DEVENIR VEGETARIEN

ARTEZ DE NOUS VENDRE QUE L' HOMME EST CARNIVORE!!!

BROYAGE DES CANETONS FEMELLES.. FOIE GRAS

IL EST TEMPS DE DECIDER

C' EST A CHACUN D' ENTRE NOUS DE DECIDER QUEL NIVEAU DE CRUAUTE NOUS SOMMES CAPABLES DE SUPPORTER SANS REAGIR. VOILA LE SENS DE CETTE VIDEO. MOI J' AI DECIDE DEPUIS LONGTEMPS , ET VOUS???

mardi 21 octobre 2014

CONVERSION D' UN ELEVEUR DE COCHONS

CET HOMME ELEVEUR DE COCHONS A TOUT A COUP REALISE QUE C' EST CRIMINEL,
IL A DONNE SES DEUX DERNIERS COCHONS EST DEVENU VEGETARIEN, PUIS  A CHANGE DE JOB
TOUT EST ARRIVE  QUAND A IL REALISE QUE SES COCHONS ETAIENT DES PERSONNES....

SUPERBE VIDEO D' UN MIRACLE EN QUELQUE SORTE


Un homme sauve un oiseau qui ne respire plus par Spi0n

dimanche 19 octobre 2014

DAUPHINS EN DETRESSE TAIJI REPORTAGE

LE MASSACRE DES DAUPHINS A TAIJI ET ACTION

SOURCE
 AVEC VIDEOS  ET SUITE  ET PHOTO DONT CELLE CI ET UN VOTE CONTRE CES CRIMES


 This photo taken by Sea Shepherd Conservation Society shows Japanese fishermen riding a boat loaded with slaughtered dolphins at a blood-covered water cove in Taiji harbor, in Japan's Wakayama prefecture.

Thousands of UK animal lovers have added their voices to a 500,000-strong petition protesting against a controversial six-month dolphin hunting season in Japan.
The latest hunt began in the now infamous town of Taiji at the beginning of September.
Animal rights campaigners reported the first cull of the season on September 14, after bad weather postponed hunting.
According to activists, dolphins were killed before being taken to Taiji harbour where they were unloaded to butchers' houses and sold.
The annual catch - in which fishermen corral hundreds of dolphins into a secluded bay and butcher them - was thrust into the global spotlight by 2009 Oscar-winning documentary The Cove.


ACTION:22 PETITIONS POUR LES RHINOCEROS




 


 REGARDEZ LE PETIT A COTE DU CORPS DE SA MERE, QUE VA T IL DEVENIR???
MERCI DE PARTAGER AUSSI


TONY ZADEL A MIS UN DOSSIER COMPLET SUR SA PAGE FACEBOOK

VOIR LE LIEN POUR  PLUS DE LIENS ET D' INFORMATIONS  ET ACTUALITES

PLEASE SIGN & SHARE WIDELY THESE ➨22 PETITIONS TO SAVE THE RHINOS FROM EXTINCTION!
►PET.1 http://www.avaaz.org/en/save_rhinos/
►PET.2 http://chn.ge/1gRqa0z
►PET.3 http://chn.ge/1oRPu7x
►PET.4 http://bit.ly/1tRq12n
►PET.5 http://bit.ly/1nWnd0i
►PET.6 http://bit.ly/1wnSKhx
►PET.7 http://bit.ly/1gnW3eO
►PET.8 http://chn.ge/1m1S1ik
►PET.9 http://chn.ge/1nWnlgh
►PET.10 http://chn.ge/1oLyzFY
►PET.11 http://chn.ge/1nDQM8S
►PET.12 http://chn.ge/1ovmYwW
►PET.13 http://bit.ly/1gBPb2p
►PET.14 http://bit.ly/1nXc9AS
►PET.15 http://bit.ly/1kosJrX
►PET.16 http://bit.ly/1dXbexe
►PET.17 http://bit.ly/1mHrjtR
►PET.18 http://bit.ly/1mHrnK6
►PET.19 http://bit.ly/1pzjtDk
►PET.20 http://bit.ly/1h5UMMT
►PET.21 http://bit.ly/1msHSbm
►PET.22 http://bit.ly/1mNsWmC
✦✦THE FACTS:ONE RHINO IS KILLED EVERY 12 HOUR WORLDWIDE!!
-Over 100 rhinos poached in South Africa in past month !!!!!
✦As a whole, the five species of rhinos constitute the most endangered large animals in the world today and this is for one simple reason: humans are killing them at an unsustainable rate to sell their horns on the international black market for use in Traditional Asian Medicine.

✦Unchecked hunting nearly killed off all the rhinos in southern Africa at the beginning of the 1900s. Conservationists in the 1960s airlifted rhinos to different parts of South Africa to spread them out. That helped the population grow to the point that South Africa is now home to some 20,000 rhinos — 90 percent of all rhinos in Africa.

✦From the 1990s to 2007, rhino poaching in South Africa averaged about 15 a year, according to a recent report by the wildlife trade monitoring network TRAFFIC. In 2008, however, poachers killed 83 rhinos and by 2009, the number hit 122, the report says.

✦333 rhinos killed in South Africa in 2010
A total of 333 rhinos were illegally killed in South Africa in 2010, including ten critically endangered black rhinos, according to national park officials. The yearly total is the highest ever experienced in South Africa and nearly three times the 2009 figure when 122 rhinos were killed in the country. And 2011 has started off at least as badly as 2010.

✦The killings grew exponentially after that: 448 in 2011 and as of Tuesday, at least 588 rhino killed this year alone (2012!), according to South Africa's Department of Environmental Affairs.
Source:http://www.globalpost.com/dispatch/news/afp/131025/over-100-rhinos-poached-safrica-past-month

✦Latest update ! 1 November 2013
Namibia is planning to hold an auction to raise money for the conservation of rhinos in their country. But what they’re planning to auction is a legal hunting permit for a black rhino – the scarcer of the two already vulnerable animals. According to a report on Tourism Update, the auction will be hosted by the Dallas Safari Club during its annual convention and expo in January. The hunt will take place at Mangetti National Park, in northern Namibia.
As cruel as this sounds, the auction is set to raise a considerable amount of money that will go directly toward conserving rhinos in Namibia. The Convention on International Trade in Endangered Species of Wild Fauna and Flora (CITES) has granted Namibia an annual export quota of up to five hunter-taken black rhinos. This means that the hunting of five black rhinos per year is entirely legal in Namibia.
“This fundraiser is the first of its kind for an endangered species,” said Dallas Safari Club Executive Director, Ben Carter. “It’s going to generate a sum of money large enough to be enormously meaningful in Namibia’s fight to ensure the future of its Black rhino populations.”

✦There are currently only 4 848 black rhinos left in Africa and the western black rhino was declared extinct in June this year. Closer to home, figures are looking increasingly dire with 790 rhinos already poached during this year (up until 25 October 2013). During the entire duration of 2012, 668 rhinos were poached in South Africa. This, according to the Department of Environmental Affairs, published on Stop Rhino Poaching. 259 arrests have already been made this year.
As the situation is getting increasingly desperate, governments are trying anything and everything to curb poaching. Earlier this year there was talk about South Africa legalising trade in rhino horn. Other possible solutions have also included a chemical composition that will affect the health of those who consume rhino horn. Many have opted for dehorning their rhinos in an attempt to keep poachers at bay, but the rhino remains under growing threat of becoming extinct.
- See more at: http://blog.getaway.co.za/environment/conservation/namibia-auction-black-rhino-hunting-permit/
--------------------------------
✦✦Animals Used In Chinese Medicines✦✦
36 different species of animal are used in traditional Chinese medicines, including the endangered species the tiger, the rhinoceros, and the sea horse.

Worryingly, according to the World Health Organisation, nearly 80% of the world's population relies on traditional medicines. This is despite traditional medicines having no scientific evidence to prove their claims and having no real medical value.

Chinese medicine is the most widely practiced traditional medicine, although there are other traditional medicines used in other cultures world wide which also involve animal cruelty.
Rhino Poaching

Rhinoceros horns are used in Chinese medicines because of the belief that they treat fever, convulsions, and delirium.

The Rhinoceros is an endangered species. Heightened demand from traditional Chinese medicine consumers across Asia means their horns are worth nearly twice as much as gold.

In fact, a Rhino's horn is worth more than the actual Rhino would weigh in gold! This means that Rhinoceros poaching is common wherever in the world the Rhinos can be found.

They are not even safe in animal parks and sanctuaries.

The poaching of Rhino's for their horns leaves many young Rhino's orphaned, too young to fend for themselves.

Officials in the countries trusted to protect their Rhinos are often corrupt and complicit in the killings. Much of the illegal hunting is undertaken by organised crime gangs.

The violence poachers use towards Rhino's is brutal. Many Rhino's are killed using one of a number of merciless methods before their horn is removed. In other cases, the Rhino is still alive, and in incredible pain, after the horn has been dug out of it's face.

Rhinos have often been seen writhing around in pain due to the agony being so unbearable. Many of the Rhinos who survive the agonizing experience, then sadly die, or have to be put out of their misery.

Those who do not die due to the poachers attack, cannot defend themselves against other animals without their horn.

In the last 100 years, the Rhino population has decreased by 95%. Sadly, it is now thought that the Rhinos only hope of surviving at all is in captive breeding.

✦The demand for rhino horn comes predominantly from Asia where it is used as a traditional Chinese medicine that supposedly cures cancer, hangovers, and is used as an aphrodisiac

►93% of the world’s rhino population is in South Africa

►2 ½ rhinos are killed every day

✦In 2008 83 rhinos were killed. This year in 2013 an estimated 1000 rhinos will be killed.

✦There were 20,160 wild white rhino and 4,880 wild black rhino at the start of 2011

✦Despite the good intentions of saving a rhino from being poached by removing its horn, the rhino is often killed anyway. Poachers do this to prevent having to track the rhino again in the future.

✦Many poachers have bad shots and use old ammunition, which means that the rhinos do not die right away and are alive when their horns are brutally hacked off with pangas and axes.

✦People on the demand-side believe that the serum secreted from the base of the horn has increased potency and powers. Therefore, many poachers will hack the the entire face off of the rhino while the animal is still alive to ensure that they get the entire horn as well as this serum as it is worth more.

✦Many farms are removing their rhinos horns as a safety precaution. While this does help a bit, the chunk of horn left in the rhinos head is still valuable and poachers will kill the rhino even for this small amount.

✦Poaching takes place across boundaries.

samedi 18 octobre 2014

LES MERVEILLES DU MONDE ANIMAL


 Sélection de clichés insolites sur la vie des animaux.<br /><br />Selon le photographe suisse Florian Kuster, les colibris sont aussi beaux que cette fleur.


PARCE QUE C' EST UN MAGNIFIQUE SAMEDI ET PAS ENVIE DE PARTAGER DE MAUVAISES NOUVELLES
 C' EST ICI

vendredi 17 octobre 2014

VIANDES VEGETALES: SUPER NOUVELLE CAR LE SUCCES SE CONFIRME




 EXTRAIT: Ce n’est que le début des protéines animales. Cette viande végétale, les consommateurs risquent d’en entendre parler de plus en plus souvent. D’abord parce que les végétariens ont désormais voix au chapitre et que leurs habitudes alimentaires influencent le reste de la population. La viande d’imitation est présentée comme plus saine. Or, comme les habitants de pays développés consomment trop de protéines animales, les protéines végétales pourraient bien prendre le relais.
Ensuite parce qu’il n’est pas sûr que la planète arrive à produire assez de viande pour l’humanité entière. "La FAO estime que la demande en viande devrait progresser de 200 millions de tonnes entre 2010 et 2050, soit pratiquement un doublement des volumes actuellement produits", souligne France Agrimer. Puisque la production ne suivra pas la consommation, la viande d’imitation pourrait répondre à cette demande bien plus facilement que les insectes, l’autre source économe de protéines.
D’autant que la simili viande nécessite moins de ressources que la vraie viande. "Le poulet que nous produisons n’a besoin que de la moitié à un tiers de ce qui est nécessaire pour produire du vrai poulet. Je parle ici de l’utilisation d’un terrain, de la consommation d’eau, des graines et fèves dont se nourrissent normalement les poulets. Si on regarde la viande de bœuf, la différence est encore plus frappante : nous n’avons besoin que d’un septième" des ressources, assure le fondateur d’un restaurant végétarien, Jaap Korteweg, interrogé par l’AFP.
 ..
 ....
La preuve, les investisseurs sont déjà sur le coup. Vous n’êtes toujours pas convaincu(e)s par l’arrivée des viandes d’imitation ? Les géants de l’agroalimentaire ont, eux, déjà tranché et massivement investi dans ce secteur. "Premier à s’être lancé sur ce créneau en 1999 en rachetant MorningStar Farms, le géant Kellogg’s détient aujourd’hui 60% du marché. Mais plusieurs start-up – Gardein Protein International, Beyond Meat, Hampton Creek… - veulent prendre la relève", souligne Les Echos, avant de lister le nom d’investisseurs déjà convaincus, dont Bill Gates et les fondateurs de Twitter.

Il faut dire que les chiffres du secteur donnent le tournis. "En 2003, les ventes de viande artificielle s'élevaient à environ 300 millions de dollars, nuance Jayson Lusk, professeur d'économie agricole à l'université d'Oklahoma. En 2011, on estime qu'elles atteignent environ 1 milliard de dollars", écrivait Le Journal du Net... en 2012. Depuis, on en trouve presque partout dans les grandes villes américaines : dans la chaine de fast-food Veggie Grill, dans la chaine de magasin Whole Food, et même chez Burger King qui commercialise un Veggie Burger.

SAUVONS LES PHOQUES

QUAND JE PENSE QUE LES CHASSES CONTRE LES PHOQUES CONTINUENT CELA ME DONNE DE FAIRE EXPLOSER LE MONDE CES ANIMAUX SONT VRAIMENT ADORABLES....

DES PANTHERES EN NORMANDIE

source et suite

 

Des panthères en Normandie

Le site de Tourville-la-Rivière, «même s'il n'est pas un grand site archéologique, était une fenêtre de vie, un lieu de passage à l'époque du pré-Neandertal, où il y avait des arrêts brefs et répétés», avance Jean-Philippe Faivre. Sur une petite zone de 3 m², creusée seulement entre 50 et 60 cm de profondeur, il a été retrouvé près de 300 silex. Et ils n'ont pas été apportés par la Seine. La preuve? Un silex savamment taillé a été retrouvé à 80 mètres de distance de son nucléus, c'est-à-dire de la roche mère d'où a été extrait l'outil sculpté par des individus préhistoriques. Ils utilisaient leurs silex probablement pour dépecer des animaux, eux aussi apportés par la Seine, ou chassés dans les forêts de la région. Des ossements permettent de certifier la présence de «12 à 15 espèces de grands mammifères, parmi lesquels des chevaux, des loups, des aurochs, des rhinocéros et même des panthères. Ces dernières, jusqu'alors, n'avaient pas été documentées dans la région», ajoute Céline Bémilli, archéozoologue à l'Inrap. Des fractures en spirale, effectuées peu de temps après la mort de l'animal, attestent des gestes d'individus préhistoriques. Une opération effectuée probablement pour consommer la moelle des os.

jeudi 16 octobre 2014

MALHEUREUSEMENT GAD A ETE REPRIS, MAIS...

SOURCE ET SUITE

 

Sans surprise, le tribunal de commerce de Rennes a entériné, jeudi 16 octobre, la reprise de l’abattoir de porcs GAD de Josselin dans le Morbihan par SVA-Jean Rozé, une filiale d’Intermarché. Les juges qui avaient prononcé la mise en liquidation judiciaire de l’entreprise bretonne le 11 septembre, n’ont eu que cette offre à examiner lors de l’audience.

SVA-Jean Rozé a amélioré son offre quelques jours avant le verdict. Et s’est engagé à reprendre 530 des 755 salariés travaillant sur le site de Josselin dans le Morbihan. Soit 23 de plus que dans sa proposition initiale.
La filiale d’Intermarché se dit également prête à ouvrir une bourse d’emplois dans ses sites industriels de l’Ouest de la France. La coopérative Cecab, actionnaire majoritaire de GAD, envisage aussi d’ouvrir des postes de reclassement dans ses usines.
Le projet de reprise se solde donc par 225 suppressions d’emplois dans le Morbihan. Un chiffre auquel il faut ajouter les suppressions de postes à Lampaul-Guimiliau dans le Finistère et sur le site de Saint-Nazaire (Loire-Atlantique). Ce qui se traduit par un total de 312 emplois rayés de la carte.

mercredi 15 octobre 2014

ASSEZ!! ABATTAGE HALAL

GAIA A RASSEMBLE PLUS DE 8000 PERSONNES POUR LUTTER CONTRE L' ABATTAGE HALAL EN BELGIQUE

BIEN SUR FERMER LES ABATTOIRS  EST LE SEUL MOYEN DÈ EVITER TOUTE SOUFFRANCE ...........

 MAIS EN ATTENDANT STOPPONS LE HALAL!!
JUSQUÈ A 15 MINUTES DÈ AGONIE!!
OPTONS POUR ETOURDISSEMENT PREALABLE, 

 IL NE FAUT QUE 5 MINUTES DE COURAGE POLITIQUE POUR STOPPER CETTE SOUFFRANCE,QUI EST EGORGER UN ANIMAL EN PLEINE CONSCIENCE!!!

LES ESPAGNOLS MASSACRENT LEURS CHIENS...

LE KING CHARLE BENTLEY DE NINA PHAM PATIENTE EBOLA DE DALLAS...


 NIna Pham Bentley Ebola Quarantine



POUR LE MOMENT LE CHIEN EST SOUS PROTECTION DU MAIRE ET DU JUGE.. (21 JOURS DE QUARANTAINESOUS GARDE POLICIERE 24H/24)  MAIS IL Y A DES MENACES..
 SOURCE ET CREDIT PHOTO

“In the United States, we’re taking the opposite gamble. “The dog’s very important to the patient and we want it to be safe,” Mayor Mike Rawlings told USA Today.”
The United States and Dallas governments are taking a huge risk to human lives and expending an enormous amount of resources and taxpayer dollars to keep a dog exposed to an Ebola patient in quarantine.
There will be very little scientific benefit to mankind for this extraordinary effort. Texas A&M dean of veterinary medicine Dr. Eleanor Green told WFAA:
“Those caring for Bentley say he will not become a research animal to test any theory. “There are no plans to experiment on this dog,” Green said. “Our only plan is to take care of the person’s pet.””
It’s one thing to risk an Ebola outbreak caring for one’s fellow man, it’s another to risk it for a pet. Hopefully the gamble will pay off but the question needs to be asked, how much is preserving a dog’s life worth to society in an Ebola outbreak?
.....

WFAA previously reported an interview with Dallas County Judge Clay Jenkins in which he promised to take care of the dog even it meant taking extraordinary measures. 




mardi 14 octobre 2014

NE RESTE T IL QUE DES ASSASSINS SUR CETTE TERRE???

UNE NOUVELLE VACHE TUEE ET DEPECEE EN PARTIE DONC MEME PAS POUR S' ALIMENTER  SEMBLE T IL MAIS JUSTE PAR VICE POUR LE PLAISIR DE TUER!!!!!!!!!!!
 SOURCE ET SUITE

 Les images sont choquantes. C’est pourtant dans cet état qu’Hervé Deladrière, agriculteur à Lens, a trouvé l’une de ses bêtes, vendredi, au petit matin. Tout s’est passé dans la nuit. «C’est un fermier voisin qui a vu la carcasse dans la prairie, explique l’agriculteur. Il nous a prévenus et je suis tout de suite allé sur place.»


UNE NOUVELLE FOIS LES BOVINS SONT EN DANGER DANS LES CHAMPS

ENCORE UN   CRIME IGNOBLE QUI NE SERA PAS PUNI JE CRAINS..
SOURCE

Un agriculteur résidant aux Frênes, à Saint-Amand, a retrouvé l'une de ses vaches tuée et dépecée dans son champ, vers 1 h 30, dans la nuit de vendredi à samedi 11 octobre.

L'agriculteur Martial Gillette rentrait d'une corvée d'ensilage, vers 1 h 30 du matin, samedi, quand il a découvert la scène. L'une de ses vaches venait d'être tuée, saignée et dépecée dans son champ, au lieu-dit Le-Haut-de-la-Campagne. "La barrière était ouverte et les huit autres vaches s'étaient échappées dans le chemin, raconte le chef d'exploitation. Il y avait des traces ; ils ont dû entrer avec une voiture et poursuivre la vache. Elle a reçu une balle en plein cœur."
"Les gendarmes n'ont pas relevé de signes de tir d'arme à feu", corrige le procureur de Coutances Renaud Gaudeul, qui a été saisi de l'affaire, confirmant les autres faits.

Une enquête est en cours

La bête a ensuite été saignée puis dépecée. Les morceaux de viande comestibles ont été enlevés. Sur place, il ne restait « que la tête, le cou et les pattes »Une enquête de la gendarmerie est en cours, le parquet de Coutances est saisi de l'affaire. 

ANTI CORRIDA

PLAIDOYER POUR LES ANIMAUX.. A ECOUTER

ACTION:8 PETITIONS CONTRE UN FESTIVAL INACCEPTABLE


 Gadhimai buffalo
TONY ZADEL A PREPARE CES 8 PETITIONS A SIGNER CONTRE UN FESTIVAL SANGUINAIRE AU NEPAL...
 ET IL Y A UNE VIDEO A VOIR SUR LA PAGE.
 MERCI POUR LES SIGNATURES INDISPENSABLES!!
– avec Geoff Knight.

QUEL EST L' ANIMAL DE FERME LE PLUS DETENU EN CAGE EN EUROPE?? VOUS DIREZ POULET JE PENSE

lundi 13 octobre 2014

ACTION:POUR LES POULES

SOURCE

 DEUX PETITIONS A SIGNER  

Pétitions

http://www.change.org/p/st%C3%A9phane-le-foll-stoppez-le-projet-de-la-ferme-aux-250-000-poules
http://www.mesopinions.com/petition/animaux/contre-usine-geante-250-000-poules/12314


À Doullens, dans la Somme, est en train de naître un projet de ferme-usine qui compte enfermer 250.000 poules pondeuses. Ce projet s’inscrit dans le développement de l’industrialisation de l’agriculture, dans lequel la France espère rattraper son retard pour augmenter sa croissance.
Alors que tout le monde a encore en tête l’ouverture controversée de la ferme des 1.000 vaches à Abbeville, un poulailler gigantesque devrait également voir le jour, bien que les débats sur le bien-être animal sont de plus en plus fréquents. L’établissement samarien devrait ouvrir ses portes dans quelques mois à Doullens, situé à moins de 50 kilomètres de sa cousine, la fameuse ferme usine. Les 250.000 volailles seraient logées dans deux hangars de trois étages chacun, tous éclairés à la lumière artificielle.


Le projet est initié par Pascal Lemaire, un entrepreneur local qui espère à terme pouvoir produire 400 millions d’oeufs par an. Il défend son projet comme étant une alternative aux oeufs en cage. Selon lui, les fermes-usines représentent le futur de l’élevage. Il proclame : « on ne peut pas mettre toutes les poules en plein air. C’est la solution pour sortir de la crise et manger français le moins cher possible ». Les associations environnementales s’opposent à ce type de production industrielle et prévoient déjà de déposer un recours lors de l’enquête publique réalisée avant l’acceptation du permis de construire. Johanne Mielcarek, chargée de campagne à l’association L214 explique : « L’élevage de poules pondeuses est très intensif. Les poules vont être dans des bâtiments toute leur vie ce qui crée énormément de stress et de frustration, sans parler du problème d’espace. À Doullens, elles devraient être 9 par mètre carré. Il leur est impossible d’avoir un comportement naturel et essentiel pour elles comme picorer, gratter la terre, prendre des bains de poussière. »
Article complet+vidéo sur Bioalaune.com via Sott.net

A DIFFUSER. CAR CE N' EST PAS LEUR BOULOT ET C' EST CRIMINEL

SOURCE

 

  sur la source vous pourrez voir leur position politique 

  Ces députés ont subventionné des associations de chasseurs en 2013 avec la réserve parlementaire

Jean-Pierre Gorges a attribué 20 000 € à l'Association des Chasseurs de Bouglainval, 20 000 € à l'Association des chasseurs Nemrods Centre, 16 000 € à l'Association Le Pavillon de Pierrette en Eure-et-Loir, 3 000 € à la Société amicale des Chasseurs du Boullay Thierry et 1 000 € à l'Association des Chasseurs à l'arc d'Eure et Loir.
Alain Marleix a attribué 15 000 € à des ACCA (associations communales de
chasse agréées) du Cantal.
Jacques Valax a attribué 12 000 € aux Chasseurs du Tarn.
18 autres députés ont subventionné la chasse avec la réserve en 2013 :
Yves Foulon a attribué 5 000 € à un Syndicat de chasse de Gironde.
Daniel Fasquelle a attribué 5 000 € à l'Association Maritime Des Chasseurs de Gibier d'Eau de la Baie de Canche, Pas-de-Calais.
Jean-David Ciota a attribué 4 000 € à la Société des chasseurs meyrarguais, dans les Bouches-du-Rhône.
Maurice Leroy a attribué 2 500 € aux Sonneurs de trompes de chasse Les Echos du Point du Jour, dans le Loire-et-Cher.
Jean Lasalle a attribué 2 000 € à l'ACCA de Cette-Eygun, dans les Pyrénées-Atlantiques.
Jacques Pélissard a attribué 1 000 € à une ACCA du Jura.
Fernand Siré a attribué 1 000 € à une ACCA des Pyrénées-Atlantiques.
Dino Cinieri a attribué 500 € à l'ACCA de Boisset Saint Priest, 500 € à l'ACCA de Chambles; 500 € à l'ACCA Tarentaise, 500 € à l'Amicale des chasseurs réunis de Rozet, 500 € à la Chasse communale Rozier Côtes d'Aurec dans la Loire.
Laurent Wauquiez a attribué 1 000 € à l'ACCA de Beaulieu, 1 000 € à l'ACCA du Chambon et 1 000 € à l'ACCA Yssingeaux en Haute-Loire.
Damien Meslot a attribué 1 500 € à l'ACCA de Fontenelle, 1 000 € à l'Association des Piégeurs Agréés
du Territoire de Belfort
et 1 000 € à la Société de chasse militaire dans le Territoire-de-Belfort.
Jean-Claude Guibal a attribué 1 000 € à l'ACCA Menton, dans les Alpes-Maritimes.
Pascale Got a attribué 2 500 € à l'ACCA Saint-Sauveur, en Gironde.
Bernard Perrut a attribué 1 000 € à l'Association communale de
chasse de Monsols
, dans le Rhône.
Alain Marc a attribué 1 500 € au Club National des Bécassiers et 1 000 € à la Société Communale de Chasse d'Arvieu, en Aveyron.
Philippe Meunier a attribué 1 000 € à une Société de Chasse du Rhône.
Damien Abad a attribué 1 000 € à la Société de chasse de Brenaz, dans l'Ain.
Yves Nicolin a attribué 5 000 € à la Société de Chasse de St Rirand, dans la Loire.
Georges Fenech a attribué 1 000 € à la Société de Chasse de Trêves, dans le Rhône.
Source : Site de l'Assemblée nationale