Loading...

samedi 31 août 2013

36 BEAGLES SAUVES

SOURCE AVEC VIDEO

 QQ IMAGES TRES DURES DANS LA VIDEO


Les images sont tournées en Espagne. Un 1er janvier. Au centre de la vidéo, 36 chiens qui étaient destinés à l'expérimentation animale.

Un sauvetage pour sauver des chiens de l'expérimentation animale

Oui, pour ceux qui l'ignorent encore, l'expérimentation animale existe encore ! Aujourd'hui, c'est une vidéo un peu spéciale que nous vous montrons : un groupe en Espagne a décidé de sauver 36 chiens de l'expérimentation animale.
On le voit, les chiens sont apeurés jusqu'au moment de leur délivrance.
Nous vous laissons regarder ce petit film de 9 minutes : attention, entre la 5ème et la 6ème minute, il y a des images un peu difficiles. A partir de la 6ème minute, on voit les animaux sauvés heureux...
Et pour ceux qui veulent aller plus loin, n'hésitez pas à signer la pétition contre la vivisection sur le site StopVivisection.

ADIEU VEAUX VACHES COCHONS, COUVEE SEPTIEME PARTIE!!!!!!




DOCUMENTAIRE  AVEC L214


 ATTENTION IMAGES DURES
L' ÉLEVEUR PRÉTEND  QUE SON ÉLEVAGE EST AUX NORMES, POURTANT 8 MOIS SANS VOIR UN BRIN D' HERBE AVANT DE FINIR A L' ABATTOIR...
ILS PRÉTENDENT QUE LA DOUCHE AVANT LE CHARGEMENT DANS LE CAMION RELÂCHE LE STRESS... PLUS TARD ON LES VOIT BATTRE LES ANIMAUX...
IMAGES D' AGONIES TRÈS DURES!!!!!!VACHES PRINCIPALEMENT
MAIS LES ÉLEVEURS SONT SATISFAITS!!
SAUF QQ UNS QUI EN ONT ASSEZ DE VOIR LES LIMITATION DU CHOIX DE L' ALIMENTATION   (MAIS ET SOJA IMPORTE!!)
75% DES PROTÉINES NÉCESSAIRES VIENNENT DE L' AMÉRIQUE (NORD ET SUD )


 

RENCONTRER VITA SAUVEE D' UN ABATTOIR DE CHIENS CHINOIS

ILS ONT ACHETE UN BILLET D' AVION POUR VOIR CE QUE VIVENT LES CHIENS DESTINES A LA NOURRITURE..EN CHINE

ILS N' ONT PAS PU PORTER SECOURS A LA PLUPART, MAIS ONT REUSSI A SAUVER VITA DE L' ABATTOIR APRES NEGOCIATIONS (MONETAIRES )


 LES CHINOIS PENSAIENT S' AMUSER A VOIR  VITA ATTAQUER ... MAIS BIEN SUR CELA N' EST PAS ARRIVE..

ILS ONT RAMENE VITA EN ESPAGNE ET L' ONT FAIT ADOPTER..
 ELLE ATTENDAIT 7 PETITS!!

 ELLE A EU DE LA CHANCE D' ECHAPPER AUX MAINS DES GANGS.. LES AUTRES SONT VOLES BALANCES DES CAMIONS ENTASSES LES UNS SUR LES AUTRES

LA VIDEO SE TERMINE AVEC LE CONSTAT ALARMANT DES CONDITIONS DE VIE DES ANIMAUX EN CHINE

MERCY FOR ANIMALS CRUAUTE SUR LES OIESPOUR LE FOIE GRAS VENDU SUR INTERNET




ATTENTION IMAGES TRES DURES!!!!


A new Mercy For Animals investigation reveals horrific cruelty to animals at Hudson Valley Foie Gras—an Amazon foie gras supplier. French for "fatty liver," foie gras is produced by violently shoving metal pipes down the throats of ducks and force-feeding them multiple times a day in order to induce diseased livers. Birds who survive these repeated assaults have their throats cut open and their livers sold on Amazon.


GRANDE CAMPAGNE POUR STOPPER LES COMBATS DE CHIENS....

LA VIDEO EST A VOIR ICI



The HSUS Animal Rescue Team at the request of the United States Attorney's Office and the FBI, assisted in seizing 367 dogs in Alabama, Mississippi, and Georgia in what is believed to be the second-largest dogfighting raid.

http://bit.ly/15c37uJ

vendredi 30 août 2013

manifestation contre la ferme des mille vaches au nord d' abbeville le 28 septembre!!!!!!

Actualités :
Les travaux ont commencé sur le site du chantier des "1000 vaches", actuellement converti en "500 vaches".
L214 relaie la grande manifestation de l'association Novissen, rassemblant les citoyens opposés à l'engagement de notre pays dans la production laitière industrielle. Elle aura lieu le 28 septembre prochain, sur le site de l'implantation de la ferme à Drucat-le-Plessiel à 5 Kms au Nord d'Abbeville, aux portes de la Baie de Somme.

L214 organise un départ en car de Paris. Rejoignez-nous !

Un projet à empêcher

Photo d'une vache laitière au corps diformeDans la Somme, un projet d'élevage de 1000 vaches laitières et 750 veaux et génisses suscite la résistance des habitants des communes concernées. Les riverains s'inquiètent pour leur environnement mais ont aussi un argumentaire fort en ce qui concerne la vie promise aux vaches si ce projet voit le jour. Les actions se multiplient pour contrer la construction de cet élevage.
Lire notre courrier au ministre de l'agriculture et de l'agoalimentaire (juin 2012)
Lire notre communiqué de presse (manifestation du 23 juin 2012)
Lire notre communiqué de presse (manifestation du 18 février 2012)

Pétition en ligne

Une pétition est maintenant en ligne. N'hésitez pas à la signer !

Besoin de motivation ?


Manifestation du 23 juin

L214 a appelé à manifester aux côtés de NOVISSEN le 18 février à Abbeville, le 23 juin 2012 à Amiens puis le 3 mars à Paris.


VOUS MANGEZ DE LA VIANDE???


CE QUE SUBIT LE TAUREAU AVANT LE COMBAT

SOURCE

 C' EST VRAIMENT IGNOBLE!!!!!
JE CROIS QU' IL Y A AUSSI  EN PLUS....DES CEINTURES TRES SERREES QUI DECLENCHENT DES DOULEURS ABDOMINALES...

BASTA CORRIDA :LE SAVIEZ VOUS ?
 

 Texte d'un ami :
Préparation des taureaux pour la corrida : - Les yeux : enduits de vaseline pour désorienter l’animal. - Les membres : enduits d’essence de térébenthine qui lui procure des brûlures insupportables, dans le but de l’empêcher de rester tranquille. - Les testicules : dans... lesquels on insère des aiguilles cassées dans le but de l’empêcher de s’asseoir ou de s’affaler. - Les naseaux : dans lesquels du coton est enfoncé et descend jusque dans la gorge dans le but de rendre plus difficile la respiration de l’animal. - L’échine, les reins : auxquels sont infligés des coups de pieds et de planches. Ces coups ne laissent aucune traces. Juste avant de rentrer dans l’arène, il peut arriver que l’on laisse tomber une trentaine de fois sur l’animal immobilisé des sacs de sable de 100 kg. L’usage en dose massive de tranquillisants, d’hypnotisants, voire même de sprays paralysants (identique à ceux utilisés par les forces de l’ordre et altérant la vue) a également déjà été constatée. Maintenant… le « spectacle » peut enfin commencer.

ANIMAUX - Le primate, qui peint avec sa langue, a remporté un prix de 10.000 dollars lors d’un concours d'art...


source


A 37 ans, on peut dire que Brent est au firmament de sa carrière d’artiste-peintre. Il a en effet remporté jeudi un prix de 10.000 dollars lors d’un concours d’art organisé par la Humane Society of the United States, association qui a pour but de promouvoir la défense des animaux à l’échelle internationale. Rien que de plus normal… si Brent n’était pas un chimpanzé.
Le primate, qui peint avec sa langue alors que d’autres singes utilisent un pinceau, a été déclaré meilleur artiste du pays à l’issue d’un vote par Internet, auquel plus de 27.000 personnes ont pris part. Son prix sera versé à Chimp Haven, le refuge pour chimpanzés qui l’accueille à Keithville, dans le nord-ouest de la Louisiane.

Prix Jane Goodall

La compétition mettait en concurrence cinq autres refuges américains, qui présentaient des peintures réalisées par leurs pensionnaires. Un prix était également décerné à l’artiste préféré de la célèbre primatologue Jane Goodall. Elle a choisi une peinture créée par Cheetah, un chimpanzé mâle du refuge Sauvons les chimpanzés, situé à Fort Pierce, en Floride. Ce dernier a remporté 5.000 dollars.
Cheetah a également remporté un autre prix de 5.000 dollars, étant arrivé deuxième du vote par Internet. La troisième place, et le prix de 2.500 dollars correspondant, a été remporté par Ripley, qui réside au Centre pour les grands singes de Wauchula, en Floride.

  
     

     

    jeudi 29 août 2013

    ACTION:PETITION EUROPEENNE CONTRE LA VIVISECTION

    SOURCE
     
     
     
    A SIGNER TRES VITE ET A PARTAGER.. UNE CHANCE UNIQUE DE FAIRE CESSER CES TORTURES QUI NE SERVENT PAS A GRAND CHOSE..
     SI NOUS SIGNONS TOUS, ILS DEVRONT  ENFIN METTRE EN PLACE DES MOYENS PLUS CIBKLES ET  SANS MORT D' ANIMAUX....
     
    Pour conclure cette série sur les tests sur les animaux – spécifiquement dans les cosmétiques – nous partageons avec vous une initiative européenne, Stop Vivisection.
    L’Europe a décidé de bannir en partie les tests sur les animaux. Néanmoins, il reste de nombreux cas où les tests sont permis, et la vivisection l’est toujours à ce jour. Une initiative européenne a donc été lancée afin de bannir également la vivisection.
    Tests sur les animaux :
    1. L’Europe bannit les tests sur les animaux (partie 1)
    2. Tests sur les animaux (2) : l’arbre qui cache la forêt
    3. Tests sur les animaux (3) : le label One Voice Bleu
    4. Tests sur les animaux (4) : le label Leaping Bunny
    5. Tests sur les animaux (5) : Stop Vivisection

    Animaux : des Européens demandent la fin de la vivisection !

    ratrecompenseDepuis le mois de mars 2013, les tests sur les animaux sont interdits en Europe. Cette restriction ne concerne néanmoins que les cosmétiques et les ingrédients servant à leur élaboration. Une importante partie des tests sur les animaux est néanmoins toujours permise dans le cadre de REACH.
    A titre d’exemple, on vend 68.500 souris de laboratoire dans le monde par jour. Et les souris sont loin d’être les seuls animaux victimes de tests. L’expérimentation animale touche aussi les lapins, les chiens, les chats, toutes sortes d’animaux dès lors qu’on juge « utile » un tel acte.
    Pourtant, 86% des Européens sont opposés à l’expérimentation animale pour des raisons éthiques, selon un sondage effectué par la Commission Européenne. C’est ainsi qu’est née l’initiative populaire de citoyens européens Stop Vivisection. Ils demandent l’abrogation de la directive européenne 2010/63/UE, dite « relative à la protection des animaux utilisés à des fins scientifiques« .

    Un « modèle animal » absurde

    rat-testIls rappellent qu’une partie de la communauté scientifique considère que le « modèle animal » est sans valeur scientifique étant donné qu’un test effectué sur un animal n’a pas forcément le même résultat qu’un test effectué sur un être humain. Dès lors, les tests seraient non fiables, et il paraît absurde de déterminer la sûreté des produits de cette manière (ce qui est pourtant le cas avec REACH).
    Le collectif Stop Vivisection considère donc l’expérimentation animale comme :

    Stop Vivisection : respecter les animaux

    vegan-lapin-day-2013Sur ce dernier aspect, l’article 13 du Traité sur le Fonctionnement de l’Union européenne affirme que « l’Union et les États membres tiennent pleinement compte des exigences et du bien-être des animaux en tant qu’êtres sensibles« . Une obligation morale à ce jour non respectée dans les faits, y compris dans d’autres textes contradictoires (REACH, où il est pourtant difficile de trouver le mot « animal » explicité).
    La vivisection est une réalité et pourtant elle existe en laboratoire : on opère des animaux vivants afin de vérifier leurs réactions, neurologiques notamment. Ces opérations engendrent des douleurs et une souffrance générale envers les animaux, et laissent des séquelles parfois dramatiques à des êtres sans défense.

    SOJA SANS OGM C' EST POSSIBLE EN FRANCE



    AVEC VIDEO ICI

    A l'heure actuelle, le soja consommé dans le monde provient en majorité des trois principaux pays producteurs et exportateurs, le Brésil, l'Argentine ET Les Etats-Unis . Pour satisfaire une demande sans cesse croissante avec l'intensification des élevages au niveau mondial, ces pays ont choisi de produire du soja gènétiquement modifié, le soja OGM représente plus de 70% de la production mondiale.


    Une filière entière à créer pour assurer la traçabilité

    Dans sa ferme de Thorigné (79), Eric Simon a planté une parcelle de soja non-OGM au printemps dernier. La récolte est prévue pour le mois de septembre. Il restera ensuite à transformer le soja pour en faire un aliment pour le bétail, une étape qui nécessite la création d'une usine de trituration.
    Pour cette" première expérience française", la Région Poitou-Charentes a accordé une aide de 30.000 euros la première année avec pour objectif la production de 15.000 ha de soja non-OGM d'ici à trois ans.
    Ségolène Royal, présidente de la région Poitou-Charentes, s'est rendue hier mercredi 21 août dans la ferme d'Eric Simon pour apporter son soutien à cette initiative.

    CE QUE VOUS MANGEZ AVEC VOTRE STEAK OU VOTRE SAUCISSON... ON VOTRE POULET



    5 PAGES SUR LA SOURCE

    L’alimentation animale est scientifiquement élaborée et strictement réglementée. Malgré tout, dioxines, OGM et antibiotiques peuvent faire partie du menu.
    Du fourrage contaminé au PCB (polychlorobiphényle), des farines animales aux porte de l’Europe, l’usage des antibiotiques dénoncé, la France accusée de mauvais traitements envers ses poules pondeuses : l’époque n’est pas tendre pour le bétail. Le cataclysme de la vache folle a pourtant permis de réorganiser la production de sa nourriture.
    De dénonciations en réglementations, notre société prétend avoir cessé de considérer ces animaux comme de simples objets de consommation. Est-ce vraiment le cas ? Petit détour du côté de l’alimentation de notre cheptel, qui en dit long sur la nôtre.
    Retour aux années 1990-2000. L’encéphalopathie spongiforme bovine (ESB), transmissible à l’homme sous la forme d’une variante de la maladie neuro-dégénérative de Creutzfeldt-Jakob, rend malades 300 bovins en France, 178 000 en Grande-Bretagne ! Le coupable ? Une composante de leur alimentation produite par l’homme : les farines animales.
    Le grand public apprend alors que ces farines sont fabriquées à partir d’individus trouvés morts en élevage, potentiellement dangereux sur le plan sanitaire. Il découvre que, en les ingérant, certains animaux se sont nourris de déchets organiques de leur propre espèce. Et que des ruminants herbivores se nourrissent de produits carnés.
    On lui révèle enfin que l’épizootie trouve sans doute son origine dans des modifications intervenues au cours du processus de fabrication des farines (baisse des températures de stérilisation…), dont l’impact a été insuffisamment évalué. Éleveurs, industriels et distributeurs sont traumatisés. Les consommateurs aussi.
    La crise a révélé que « c’était l’amont de la chaîne, c’est-à-dire l’industrie de l’alimentation animale, le principal maillon faible de la sécurité alimentaire », confie Philippe Schmidely, enseignant et chercheur à AgroParisTech. Soumis à de très strictes directives européennes, le secteur est désormais « l’un des plus surveillés, des plus réglementés ».
    Aujourd’hui, les farines animales font leur retour. Sous un nouveau nom ! Bruxelles propose d’autoriser l’emploi de Pat (protéines animales transformées) dans l’alimentation des volailles, des porcs et des poissons.
    À la différence des farines à l’origine de l’épizootie d’ESB, les Pat sont issues du recyclage de déchets sains non consommés par l’homme (os, intestins, sang, etc.), provenant d’espèces omnivores pour lesquelles aucune EST (encéphalopathie spongiforme transmissible) n’a été décelée, tels les porcs, mais aussi les volailles. Ce projet exclut totalement les ruminants.

    Autre précaution : les fabricants ne pourront pas pratiquer de « recyclage intra-espèce ». En d’autres termes, ils auront l’interdiction de donner du cochon à manger aux cochons.
    Philippe Schmidely. Sans égal sur le plan de l’apport en protéines végétales, le soja a l’inconvénient d’être peu produit en Europe, qui l’importe massivement.
    Autre acteur du jeu, l’Agence nationale de sécurité sanitaire (ANSES) a, elle, rendu un avis défavorable. Elle estime que, pour éviter le « cannibalisme » entre espèces, l’industrie devra assurer une « herméticité » entre les lignes de production qui leur sont dédiées.
    Et ce n’est pas le cas aujourd’hui. L’agence souligne aussi qu’il manque une procédure précise et fiable pour contrôler l’origine des Pat dans les aliments.
    L’opinion publique s’alarme du retour de ces « nouvelles farines », mais elle ignore qu’elles sont déjà dans notre assiette, de façon indirecte. Les graisses animales, issues des mêmes déchets de viande que les Pat, ont en effet été réautorisées dans l’alimentation animale en 2003-2004. Elles trouvent des débouchés dans la nourriture pour les animaux de compagnie et l’oléochimie-savonnerie.
    En France, les distributeurs, labels et autres AOC les proscrivent de leurs cahiers des charges. Car tous craignent la réaction des consommateurs. Mais qu’à cela ne tienne ! Les fabricants les exportent vers les autres pays de l’Union européenne. Jusqu’à ce qu’elles nous reviennent.
    Nourris de ces graisses achetées dans l’Hexagone, les porcs espagnols ou allemands fournissent le gras dur qui sert à fabriquer… le saucisson français. Sans même déroger à la réglementation ou à une démarche qualité.

     SUITE


    mercredi 28 août 2013

    ACTION:PETITION A SIGNER POUR LES GALGOS D' ARGENTINE

    JUSTICIA POR LOS ANIMALES  MASACRADOS EN BALCARCE

     

     PRES DE BUENOS AIRES EN ARGENTINE DES VOYAGEURS ONT TROUVE  CES LEVRIERS MASSACRES.

    LA PETITION A POUR BUT DE DEMANDER AUX AUTORITES MUNICIPALES DE BALCARCE LA COMMUNE EN QUESTION DE MENER UNE ENQUETE ET DE PUNIR LES RESPONSABLES
    CES CHIENS ONT ETE BRULES APRES AVOIR ETE TUES SANS DOUTE??

    SOURCE SUR CETTE PAGE SIGNATURE


    IL MANQUE UN PEU PLUS DE 9 000 SIGNATURES



    En la ciudad de Balcarce, Provincia de Buenos Aires, un ciudadano, ciclista, encontró un macabro espectáculo en medio de un camino: DECENAS DE ANIMALES MASACRADOS.!!! (De apariencia "GALGOS" o "ZORROS" y supuestamente quemados) Los halló cuando él estaba entrenando con su bicicleta, en el camino denominado "Las Piedritas" en un tramo de la Ruta 77. 
    • Con esta petición estamos pidiendo a las autoridades Municipales de Balcarce: JUSTICIA por estos animales mutilados y quemados. Exigimos a las autoridades que den con el paradero de estos asesinos, se investigue  y sancionen a los culpables. No importa que animales yacen muertos en la ruta, queremos que investiguen porque los mutilaron y quemaron para dejarlos allí.!!!
     • R.G.A. Realidad del Galgo en Argentina  https://www.facebook.com/RealidadDelGalgoEnArgentina 
     _______________________________
    • Para refrescar la memoria de las personas que deben hacerse cargo de las sanciones correspondientes, dejamos aquí el enlace de la ► LEY NACIONAL Y PENAL N° 14.346 sobre el MALTRATO A LOS ANIMALES ◄ 
     _______________________________
    ♦♦ DEJAMOS DEBAJO LOS ENLACES ORIGINALES DE LAS FOTOS Y LA NOTICIA EN LA WEB: 
    ►►  POST ORIGINAL de Jorge Galello 
    ►►  FUENTE 1 WEAAC ARGENTINA  
    ►►  FUENTE 2 PUNTO NUEVE

    ►► NUEVAS FOTOS DEL 26/08/2013 
     _______________________________
     • R.G.A. Realidad del Galgo en Argentina  https://www.facebook.com/RealidadDelGalgoEnArgentina

    FAUSSES RAISONS ET VRAIE TUERIE




    SOURCE

     L' HUMAIN DANS TTE SA SPLENDEUR!!!!


    LONDRES (Angleterre), 27 août 2013 (AFP) - Une opération d'abattage des blaireaux a commencé au Royaume-Uni pour lutter contre la transmission de la tuberculose au bétail, malgré une intense campagne de protestation de la part des défenseurs de ces animaux bicolores, a annoncé mardi le principal syndical agricole.

    Les autorités ont autorisé au printemps ces abattages controversés dans deux régions pilotes, l'ouest du Gloucestershire et l'ouest du Somerset (sud-ouest), où quelque 5.000 blaireaux doivent être tués à l'arme à feu sur une période de six semaines.
    Le président du syndicat national des agriculteurs, Peter Kendall, a estimé que ces opérations étaient "une étape importante" pour éviter que des "dizaines de milliers de bovins" soient abattus chaque année en raison de la tuberculose.

    Le ministre de l'Environnement, Owen Paterson, a affirmé que l'objectif du gouvernement était que le Royaume-Uni soit débarrassé de la tuberculose bovine dans 25 ans. Il a cité en exemple l'Australie, la Nouvelle-Zélande et l'Irlande comme pays ayant utilisé avec succès l'abattage parmi leurs mesures pour combattre cette maladie.

    "Nous devons utiliser tous les instruments à notre disposition", a déclaré le ministre, qui a précisé que si les opérations pilotes étaient jugées réussies, elles seraient étendues en 2014.

    "Vacciner les blaireaux n'aurait aucun effet sur la forte proportion de blaireaux malades dans les zones très touchées par la tuberculose car ils continueraient à répandre la maladie", a-t-il argumenté sur la BBC.

    "Nous travaillons sur de nouveaux vaccins pour les blaireaux et le bétail, mais ils ne seront pas prêts avant des années et nous ne pouvons pas nous permettre d'attendre que la situation empire", a-t-il ajouté.

    Mais l'abattage, qui avait été retardé l'année dernière notamment en raison de conditions météorologiques défavorables, suscite depuis des mois une forte mobilisation des défenseurs des blaireaux, dont le guitariste du groupe Queen, Brian May.

    Une douzaine de militants ont installé un campement à Doniford Holt dans le Somerset, et effectuent des patrouilles dans la campagne afin d'empêcher les tireurs de tuer les blaireaux.

    "C'est avec le coeur lourd que nous apprenons aujourd'hui que les premiers tirs contre les blaireaux ont été effectués dans les zones pilotes d'abattage", a, de son côté, réagi Gavin Grant, le directeur exécutif de l'association de défense des animaux RSPCA.

    "A l'heure où nous parlons, des milliers d'animaux innocents sont tués dans nos campagnes (...). Le plus tragique est que cette souffrance est inutile. La science a montré que cet abattage n'est pas une réponse à la tuberculose bovine. En réalité, elle pourrait ne faire qu'aggraver les choses", a-t-il affirmé.

    CHANGEMENT D'HORMONE DE CROISSANCE POUR LES BOVINS

    SOURCE ET SUITE

    CETTE NOUVELLE HORMONE EST INTERDITE DANS CES PAYS D' EUROPE...
    BIEN SUR CELA NE PLAIT PAS A CE LAB QU' ILS LAISSENT TOMBER AHHA AHHA
    MAIS POUR LES CONSOMMATEURS AMERICAINS IL Y AURA TOUJOURS UNE HORMONE DE CROISSANCE.
     CHEZ NOUS SANS DOUTE UNE SALETE SIMILAIRE..
    ET PUIS NE SOYEZ PAS JALOUX.. AVEC LE MARCHE TRANSATLANTIQUE VOUS AUREZ LE PLAISIR DE GOUTER A CES VIANDES VOUS AUSSI, BOEUF ET PORC!!!
     TIME TO GO VEGAN!!

    Meatpacking giant Tyson recently grabbed headlines when it announced it would no longer buy and slaughter cows treated with a growth-enhancing drug called Zilmax, made by pharma behemoth Merck. Tyson made the move based on "animal well-being" concerns, it told its cattle suppliers in a letter, adding that "there have been recent instances of cattle delivered for processing that have difficulty walking or are unable to move." According to The Wall Street journal, Zilmax (active ingredient: zilpaterol hydrochloride) and similar growth promotors are banned in the European Union, China, and Russia.


    The news sent shock waves through the beef industry. Merck denied any problems with its drug, but announced it would temporarily suspend sales of Zilmax in the United States and Canada pending a "scientific audit" of the product, which generated $159 million in US and Canadian sales in 2012, Merck added.. Soon after, Tyson's rivals, JBS, Cargill, and National Beefpacking, announced that they, too, would stop accepting Zilmax-treated cattle for slaughter, pending Merck's review.
    Together, Tyson, JBS, Cargill, and National slaughter and pack more than 80 percent of the beef cows raised in the US, according to University of Missouri researcher Mary Hendrickson (PDF). If they stick to their refusal to buy cows treated with the drug, it's hard to see how Zilmax has a future on America's teeming cattle feedlots. Is the US beef industry turning away from the practice of turning to drugs to fatten its cattle?
    Not so fast. Rather than wean themselves from growth promoters, the companies that produce cows to supply the likes of Tyson and JBS are instead shifting rapidly to a rival beta-agonist, this one from pharma giant Eli Lilly, called Optaflexx. The suspension of Zilmax sales has caused such a "surge in demand" for rival Optaflexx that "Lilly is telling some new customers it cannot immediately supply them," Reuters reports.

    SUITE

    LE PRIX FORT DU LAIT



    mardi 27 août 2013

    ACTION:PETITION POUR QUE LES CAMERAS CACHEES PUISSENT CONTINUER A MONTRER LES SADISMES EXERCES CONTRE LES ANIMAUX

    SI LES ÉLEVAGES INDUSTRIELS N' ONT RIEN A CACHER POURQUOI CETTE PANIQUE QUAND ILS VOIENT UNE CAMERA OU UN APPAREIL PHOTO??

    POURQUOI INTERDIRE LE DROIT LE PLUS ESSENTIEL DE L' HOMME., LE DROIT A L' INFORMATION???
    BIEN SUR ILS AIMERAIENT BIEN SUPPRIMER CES PREUVES ACCABLANTES DE LA MALTRAITANCE DANS LES ÉLEVAGES INDUSTRIELS, TOUTES CES TORTURES EXERCÉES CONTRE DES BÊTES SANS  RECOURS LÉGAL,PUISQUE LA LACUNE DE RECONNAISSANCE DE CONSCIENCE EST CRIANTE DEPUIS  TROP LONGTEMPS.
     
     
    CETTE TORTURE QUI S' EXERCE A L' ENCONTRE DES ANIMAUX EST ÉGALEMENT UN DÉNI DE LIBERTÉ POUR NOUS QUI SOMMES CONSIDÉRÉS COMME DES CONSOMMATEURS  TOUT JUSTE BONS A PASSER A LA CAISSE
     

    SOURCE

     SIGNER LA PETITION PLUS BAS  EN ROSE

     

    Taking Ag Gag to Court

    The Animal Legal Defense Fund, along with PETA, has filed the nation’s first lawsuit against ag gag legislation, taking Utah to court for infringing on the free speech rights of activists, investigators, and journalists by criminalizing undercover investigations at factory farms. Utah’s ag gag law aims to prevent animal advocates and law enforcement from collecting evidence of egregious and illegal abuse of animals on factory farms.

    Ag Gag & Animal Cruelty


    Factory farms want to keep their cruel practices hidden from the public, but the public deserves the truth about how the billions of animals suffering on industrial farms are treated and whether or not laws are being broken that jeopardize food safety, workers’ rights, and environmental standards.
    Shocking exposés from undercover investigations have revealed severe animal abuse on factory farms, like animals beaten, kicked, maimed, and thrown by workers. Industrial agriculture has also brought us the unsavory likes of ammonia and pink slime in hamburgers, antibiotic-resistant “superbugs,” chickens abandoned by the thousands to starve to death, pregnant and nursing pigs held in gestation crates that never allow them to turn around, and sick and downed cows dragged on the ground to become lunchmeat. Corporate agriculture’s massive profit ratio and proven inclination to hide in a dark world of secrecy makes journalistic and investigative freedom imperative to the well-being of animals across the nation—and to our own health and safety.

    Journalistic Integrity


    cow_chinoUtah’s ag gag law criminalizes free speech. That is why the Animal Legal Defense Fund is joining with journalists Will Potter and Jesse Fruhwirth; Daniel Hauff, an undercover investigations consultant specializing in factory farms; the political journal CounterPunch; and professor James McWilliams, as plaintiffs in the lawsuit.  “There’s a long history of investigative journalism in this country based on exactly the type of research and whistleblowing that these laws criminalize,” Will Potter explains. “Ag gag laws make it impossible to report stories that are vitally important to the public.”
    Utah activist Amy Meyer is also a plaintiff in the case. In February, Amy made headlines by videotaping the operations at Dale Smith Meatpacking Company in Draper, Utah from the roadside. Amy was charged under Utah’s ag gag law—making her the first person in the nation to be prosecuted under an ag gag law–although the charges were dropped after public outcry.
    Ag gag laws aim to control our behavior by instilling fear of prosecution. This is legally known as the “chilling effect” because it intimidates people from acting and gathering information—even in legally-protected ways.  Tennessee Governor Bill Haslam recently vetoed a proposed ag gag law after the Tennessee Attorney General called the bill “constitutionally suspect.” Erwin Chemerinksy, a professor and dean of the law school at the University of California, Irvine, and a leading scholar of U.S. constitutional law, has weighed in in support of the lawsuit, explaining, “The Utah law is very much directed at restricting speech, and especially particular messages.  This is exactly what the First Amendment prohibits.”

    More Information


    Share this!


    taking-ag-gag-to-court

    COMMENTACCEPTER D' ETRE COMPLICE DE TANT DE SOUFFRANCES



    MOI JE N' AI PAS PU... JE SUIS VEGETARIENNE CAR C' EST LE SEUL ESPOIR QU' IL RESTE DE  STOPPER CES HORREURS, CAR  LES TOO BIG TO FALL NE CHANGERONT JAMAIS!!!

    DE LA FONDATION BB SUITE ....

     

     

    SOURCE

    AVEC CREDIT PHOTO

     

    Rion-des-Landes

    Nouvelle étape dans la lutte contre la torture animale

    Après Rodilhan en octobre 2011, où nous étions 70 militants enchaînés au centre des arènes à nous faire lyncher par des aficionados déchaînés, retour ce 24 août 2013 dans les arènes, cette fois à Rion-des-Landes et deux fois plus nombreux, pour mener une action d'opposition à la barbarie.
    Les trois partenaires (CRAC Europe, Fondation Brigitte Bardot et Animaux en Péril), ont organisé la venue des militants dans les Landes, puis préparé l'action basée sur l'occupation du terrain dans le but de faire annuler le sanglant "spectacle". Durant les deux jours de préparation, le secteur où les défenseurs des animaux sont rassemblés est placé sous haute surveillance, par des agents si peu discrets qu'ils sont aussitôt repérés.

    Le Préfet informé, avant même l'action des militants

    Les autorités connaissant de toute évidence notre projet, il nous paraît évident que nous ne pourrons pas rentrer dans les arènes avec les chaînes prévues pour nous attacher mutuellement et former un cercle solide. Peu importe, avec ou sans chaîne, nous irons.
    Au moment du départ, le convoi se disperse, le car principal des 50 militants parisiens prend la route de Mimizan, où se tient à la fois une manifestation de rue et une corrida, nous espérons encore pouvoir semer le doute sur le lieu réel de l'action. Lorsque le car se dirige vers Rion-des-Landes, les gendarmes l'immobilisent à l'entrée du village pour faire un contrôle d'identité, ils savent alors que nous allons agir dans les arènes.
    Peu à peu, les militants se retrouvent par petits groupes, devant des arènes entourées de gendarmes. Ce déploiement se veut dissuasif, mais nous entrons à l'intérieur de cet abattoir public sans réelle difficulté.

    Nous ne laisserons plus torturer en paix

    Une fois installés dans les gradins, nous attendons tous le signal avant de sauter pour rejoindre le centre et former un cercle fermé. L'objectif est de tenir le plus longtemps possible pour empêcher le déroulement de cette novillada où 4 jeunes taureaux doivent être torturés à mort. Tous ceux qui participent à cette action pacifique connaissent les risques, comme à Rodilhan ils ont pris l'engagement de ne pas répondre aux coups reçus et s'y tiendront.
    Pour faire lâcher prise et évacuer les militants, les gendarmes utilisent des méthodes qui ont fait leur preuve : tordre les oreilles, les doigts, tourner les membres pour créer un pic de douleur au niveau des articulations (genoux, coudes, épaules, chevilles). Des procédés d'une cruauté inouïe, que nous n'attendions pas vraiment de la part des forces de l'ordre.

    Violence policière

    Au bout de 20 minutes, les gendarmes libèrent les lieux pour laisser place aux jeux du cirque, du moins le croient-ils. C'est sans compter sur la détermination des opposants à la torture.
    Devant les portes des arènes nous ne lâchons rien, excédés les gendarmes nous gazent copieusement. Alors, les yeux brulants, le nez et la gorge en feu, nous nous dirigeons vers le camion où sont parqués les 4 malheureux animaux promis au sacrifice.
    C'est là, à l'abris des regards, que la violence s'intensifie dangereusement. Alain, militant pacifique d'une soixante d'année, s'approche du camion et de l'escalier qui mène à la tribune "d'honneur". Après avoir été violemment repoussé par les gendarmes, Alain tombe sous les coups d'aficionados... A l'arrivée des pompiers, la situation jugée critique (plus tard les médecins parleront de pronostic vital engagé) nécessite le transfert de la victime par hélicoptère jusqu'à l'hôpital de Bordeaux.
    Dans le même temps, des militants grimpent sur le camion pour empêcher au véhicule de se mettre en position pour décharger les taureaux. Nous restons ainsi une quinzaine de minutes avant d'être délogés par la force.

    Le bilan aurait pu être bien plus lourd encore

    Alors qu'un policier me soulève la tête en écrasant et me tordant les oreilles, un jeune bénévole de la Fondation Brigitte Bardot, venu filmer la scène, est violemment projeté de l'escalier par une femme gendarme. Mauvaise chute qui plonge le militant dans l'inconscience. Transporté à l'hôpital de Mont-de-Marsan, le médecin se dit très préoccupé par la perte de réaction des membres inférieur, la colonne est touchée. Après des heures d'attente et d'angoisse, l'IRM ne révèle aucune fracture mais "seulement" des chocs provoquant une paralysie passagère, nous avons évité le pire.
    Pour avoir participé à de nombreuses actions en faveur des animaux, je n'avais jamais vu autant de militants au sol, transportés à l'hôpital ou soignés sur place, les médias ont retenu les 8 plus gravement touchés mais nous avons tous été violentés durant cette action qui reste une action pacifique, de résistance, face à un acte qui n'a rien de pacifique puisqu'il entraîne la mort d'un animal dans d'effroyables souffrances.

    De quel côté est la violence ?

    Beaucoup de reportages, diffusés sur les chaînes de télévision ou dans la presse écrite, ont présenté les défenseurs des animaux comme étant violents, agressifs... Pourtant, personne ne peut apporter un début de preuve à ces accusations gratuites. En revanche, et là il ne s'agit pas d'interprétations mais de faits, tous les blessés sont dans nos rangs, aucun aficionado, aucun gendarme n'a été égratigné alors que les fractures et traumatismes divers se comptent par dizaines chez les opposants à la torture. Nous savons tous, parfaitement, de quel côté est la violence.

    La force injuste de la loi

    Le Président François Mitterrand avait déclaré ne pas vouloir recourir à "la force injuste de la loi", l'actuel ministre de l'Intérieur, l'aficionado militant Manuel Valls, mène une politique inverse, basée sur la répression absolue lorsqu'il s'agit de combattre les revendications légitimes portées par les abolitionnistes que nous sommes.
    Certains nous reprochent une radicalisation du mouvement, mais comment faire autrement lorsque le débat démocratique est rendu impossible par la volonté d'un homme de pouvoir ?
    Les Français sont majoritairement favorables à l'interdiction des jeux cruels sur l'ensemble du territoire, pourtant, le sujet n'est jamais débattu au sein du Parlement ou du Gouvernement... Ce combat là nous devons le mener et lorsqu'un mouvement majoritaire est méprisé, que la démocratie ne peut se faire entendre, alors oui, forcément, ce mouvement ne peut que se radicaliser pour arriver à l'abolition de la torture. En 2013, nous ne devrions même plus en être à parler de corrida, comment une telle barbarie, une telle sauvagerie, a-t-elle pu survivre à l'évolution de notre société ? C'est un mystère, une honte surtout...
    Christophe Marie

    SPECISME ET INTELLIGENCE DES ANIMAUX

    SOURCE


    Le spécisme prétend qu'une espèce serait "supérieure" et aurait droit de vie, de mort et d'exploitation libre, sur l'espèce "inférieure", celle des animaux.............
    ça ne vous rappelle rien? cherchez bien!..........l'esclavagisme, oui. S'il a été aboli (enfin presque...) pour les humains, il ne l'a pas été pour les animaux, esclaves des hommes jour après jour pour leur nourriture, leurs loisirs, leurs "plaisirs".
     Pourtant, tous sont comme vous et moi, des êtres vivants sensibles.
    La sentience
     Comme les êtres humains, les animaux sont capables de ressentir du plaisir ou de l’aversion. C’est ce que confirment les scientifiques avec les dernières études sur la « sentience » animale. Une révélation qui pose plus que jamais la question du rapport de l’homme à l’animal.
     Sentience....en français il nous manque un mot pour désigner la chose la plus importante du monde, peut-être la seule qui importe : le fait que certains êtres ont des perceptions, des émotions, et que par conséquent la plupart d’entre eux (tous ?) ont des désirs, des buts, une volonté qui leur sont propres. Comment qualifier cette faculté de sentir, de penser, d’avoir une vie mentale subjective ? Les Anglo-Saxons ont le nom sentience (et l’adjectif sentient) pour désigner cela.
    lire ici: http://www.one-voice.fr/category/archives/sentience/
    One voice est une association qui lutte contre l'exploitation animale, quelques histoires tirées de leur site:
    Des cochons surprenants

    Dans son nouveau livre, J.M.Masson ( le cochon qui chantait à la lune éd one voice) fait définitivement tomber les idées reçues concernant les cochons. Leur personnalité, autant que leurs comportements sociaux et leurs préférences alimentaires les font étrangement ressembler à nos semblables. Il décrit des animaux intelligents et attachants, qui remuent la queue comme les chiens lorsqu’ils sont contents et sont capables d’aimer les humains, sans doute bien plus que de raison...
    A travers une multitude d’anecdotes, de rencontres et d’observations, Masson lève le voile sur les animaux les plus intensément exploités. Il nous livre ainsi de fascinants témoignages sur les facéties des chèvres et leur grande intelligence, mais aussi de belles histoires d’amitiés entre des moutons ou des veaux et, plus surprenant encore, celles de canards pacifiques et altruistes…
    Au fil des pages, on comprend que si nous ignorons tant de choses à propos de ces animaux, c’est sans doute parce que nous ne voulons pas les connaître, pour pouvoir continuer à les exploiter – impunément. Car une fois que l’on a ouvert les yeux sur le trésor de leur existence, on ne peut plus les considérer comme d’insensibles machines à produire…

    Des capacités mentales de haut niveau certifiées scientifiquement
    Depuis quelques décennies, nombre d’exemples issus d’une très grande quantité d’études scientifiques attestent cette révélation. Ainsi, les pigeons assimilent des concepts abstraits comme la similitude ou la différence. Certains animaux utilisent des techniques pour tromper leur entourage comme le porc qui peut le faire délibérément pour éviter qu’un de ses congénères ne lui vole sa nourriture. Les moutons sont, par exemple, capables de garder le souvenir d’autres moutons ou de personnes humaines pendant au moins deux ans. Un mouton réagit aussi de façon émotionnelle à un visage : il préfère un mouton ou un humain aimable à un mouton ou un humain en colère. Les poulets comprennent qu’un objet caché continue d’exister, une faculté qui dépasse celle des enfants en bas âge.

    Les mollusques et les crustacés aussi

    Si une vaste majorité des animaux sensibles sont des vertébrés, la science a démontré que des mollusques céphalopodes, comme le poulpe, présentent « un potentiel de douleur et de souffrance ». Tout comme la capacité de se mettre en colère. Suite à une série de pannes, les responsables de l’aquarium Sea Star de Coburg, en Allemagne, ont découvert qu’un poulpe grimpait la nuit sur le bord de son aquarium pour asperger d’un jet d’eau un spot dont la lumière devait le gêner. A l’aquarium de Seattle, ce sont des pieuvres qui expriment leur mécontentement. Lors du nettoyage de l’aquarium, elles virent au rouge vif et essayent d’attraper les objets de nettoyage. Une biologiste a même remarqué qu’une pieuvre s’en prenait à elle et l’aspergeait à chaque fois que la jeune femme venait vérifier le débit d’eau à l’aide d’une torche, ce qui devait la déranger.
    De récents travaux des chercheurs de la Queen’s University (Irlande du Nord), attestent quant à eux de la souffrance des crustacés : après un choc électrique, des pagures préfèrent changer de coquille et présentent un comportement de stress, se manifestant notamment par une friction de l’abdomen à l’image d’un humain qui vient de se brûler au doigt et le met dans sa bouche pour calmer la douleur.

    des sentiments et émotions chez les animaux de ferme
     témoignage d'une éleveuse, reconvertie aujourd'hui dans un refuge pour moutons:
    "Aujourd’hui, ma vision a changé ! Je peux affirmer que le mouton est aussi intelligent qu’un chien, peut-être même plus. En outre, c’est un animal d’une incroyable sensibilité !
    Savez-vous que le mouton vit de façon très hiérarchisée, possède un répertoire de codes et de lois régentant sa vie en groupe ?Au moment de l’agnelage, si elles en ont la possibilité, toutes les brebis laissent à la future mère, un espace vide autour d’elle : ceci est très visible en bergerie, même les agneaux respectent ce lieu, pour qu’ainsi la mère puisse faire son petit en toute quiétude. Tout de suite après la naissance, la brebis pousse un bêlement très particulier, que tout éleveur connaît bien, afin de se faire reconnaître de son agneau, au milieu du troupeau ; peu à peu, certaines mères viennent voir le petit dernier à tour de rôle.
    Un jour est né chez nous un agneau aveugle. Sa mère ne comprenait pas son comportement étrange et l’a rejeté… Il a donc été nourri au biberon ; au printemps, alors que tous ses congénères profitaient de l’herbe, lui, au pré, n’osait pas marcher et passait ses journées sur place, effrayé de ce monde qu’il ne voyait pas. Hors un beau jour, une jeune brebis s’est prise d’amitié pour lui et est devenue « ses yeux », en se faisant reconnaître et en se plaçant devant lui ; il n’avait plus qu’à la suivre ; le manège a duré pratiquement deux ans ! Cela est déjà extraordinaire en soi, mais le plus étonnant reste ce fameux jour, où j’ai aperçu deux chiens en ballade dans les prés voisins ; je me méfie toujours des chiens car il est bien connu que chiens et moutons ne font pas toujours bon ménage, s’ils n’ont pas été élevés ensemble…Je surveillais de loin ces chiens qui se rapprochaient dangereusement… Tout de suite, tout le troupeau s’affole et court se mettre à l’abri en bergerie.
    Évidemment notre jeune brebis suit le mouvement, puis se rendant compte que son ami ne la suivait pas, fait demi-tour et repart vers le fond du pré, malgré la peur que cela lui procurait. Elle se place devant le jeune bélier aveugle, qui tournait en rond affolé et le ramène gentiment… A chaque fois que je raconte cette histoire tellement belle, j’en ai les yeux humides !! Comment peut on nommer cela : compassion ? Amitié ? Sentiment ?…"
     En Allemagne, un agriculteur de Roedental, Alfred Grünemeyer, traitait ses animaux comme on traite ses animaux de compagnie que l’on aime. À sa mort, un de ses animaux, un bœuf nommé Barnaby, s’est montré très affecté et s’est mis à le languir. Barnaby a réussi à s’échapper de son champ et a gagné le cimetière où Alfred était enterré, à un kilomètre et demi. Il a franchi un muret, il a trouvé la tombe de son propriétaire et il y est resté pendant deux jours, malgré de nombreux efforts pour l’en faire partir. « C’est la preuve d’un niveau élevé d’intelligence », a déclaré un vétérinaire des environs. « Il semble incroyable qu’un bœuf puisse trouver l’endroit exact où son maître a été enterré, mais c’est bien ce qu’il a fait. »
     Des expériences réalisées par des chercheurs de l’Université de Bristol ont montré que les cochons avaient recours à la tromperie. Cette découverte est importante, car elle indique que ces animaux ont conscience d’eux mêmes ainsi que des croyances et des intentions des autres animaux. Au cours de ces expériences, on a montré à un cochon où de la nourriture était cachée. Un second cochon n’a pas tardé à se rendre compte que le premier était « informé » et il l’a suivi. Le cochon « informé » a vite compris qu’il valait mieux pour lui faire semblant d’ignorer où se trouvait la nourriture. Dès lors, il ne s’y rendait que lorsque l’autre s’était éloigné dans une autre direction.
    En 1999, Lulu, un cochon nain du Vietnam, a sauvé la vie de Joanne Altsmann. Le jour où celle-ci a été victime d’un infarctus, Lulu est sortie de la maison et est allée se coucher sur la route, obligeant une voiture à s’arrêter. Lulu a alors guidé le conducteur vers la maison.
     Des chercheurs de l’Université de Cambridge ont découvert que les moutons étaient capables de reconnaître les émotions sur le visage de leurs congénères, mais aussi sur le visage des personnes humaines. Il s’avère qu’ils sont capables de distinguer aussi bien le sourire et la colère chez les humains que le stress et le calme chez leurs semblables. Il est dès lors possible que leur vie émotionnelle soit bien plus riche que ce que nous aurions pu penser.
     Une équipe de chercheurs du Groupe de biophysique du Silsoe Research Institute, au Royaume-Uni, a montré que les poules avaient la notion du futur. Dans le cadre de leur expérience, les poules devaient donner un coup de bec sur un bouton de couleur vive pour recevoir de la nourriture. Quand une poule n’attendait que quelques secondes avant de donner le coup de bec, elle recevait une petite quantité de nourriture. Cependant, si elle attendait 22 secondes, elle recevait une quantité de nourriture bien plus importante. Plus de 90 % des poules ont su attendre pour recevoir la plus grosse récompense.
     Masson raconte aussi comment se comportent les poules lorsqu’elles ne craignent pas l’humain, rapportant notamment le cas de certaines aimant beaucoup se faire câliner… Il relate aussi l’histoire de l’une d’entre elles, particulièrement taquine, qui prend un malin plaisir à faire sursauter un chat. Les poules acquièrent grâce à lui une identité, et s’avèrent, bien plus que des volatiles stupides, des oiseaux sensibles capables de choses surprenantes lorsqu’on leur permet seulement d’exister et de nous faire confiance !
     Pour la majorité des animaux d’élevage dans le monde, bien peu d’attention est accordée à leurs souffrances, à leurs besoins comportementaux et à leur vie émotionnelle. Le destin des animaux de ferme est évidemment de finir à l’abattoir où ces êtres sensibles et conscients sont tués, écorchés et dépecés pour être transformés en nourriture.
    Comme le déclare Françoise Wemelsfelder, biologiste et chercheuse spécialisée dans le comportement et le bien-être animaux, « chaque jour, nous en apprenons davantage sur les diverses et uniques façons dont les animaux pensent, éprouvent des sensations et prennent des décisions intelligentes. Les preuves abondent que les animaux sont des êtres sensibles et conscients, par conséquent, comment pouvons-nous continuer à les exploiter comme nous le faisons ? »

    Moi, j'en ai tiré des conclusions et je suis végétalienne, car nous sommes exactement pareils, et moi, je n'ai pas envie qu'on me mette en élevage industriel et qu'on me tue pour me manger................eux non plus!
    .........et vous, si vous commenciez à vous poser des questions sur votre rapport aux animaux?

    ACTION :5 PETITIONS CONTRE LA FETE DE LA VEGA POUR LES TAUREAUX

    Abolición del Toro de la Vega!




    SOURCE FACEBOOK POUR PARTAGE FACILE CAR IL FAUT GAGNER POUR CES TAUREAUX!!
     
    TONY ZADEL A RASSEMBLE CES 5 PÉTITIONS POUR LES TORROS CONTRE LA "FÊTE" APPELÉE LE TORO DE LA VEGA QUI SE DÉROULE EN SEPTEMBRE...........C' EST UN CARNAGE ORGANISE CONTRE DE MAGNIFIQUES BÊTES INNOCENTES
     
     
     
     IL Y A AUSSI UNE ACTION COURRIEL A ENVOYER EN BLEU
     
     




    ✦Toro de la Vega-A Bloody cruel disgusting and extremely barbaric Tradition ! The Shame of Spain:The annual “Fiestas Mayores” in Tordesillas
    -Many annual Fiestas Mayores take place in these days in Spain. One of them is “el Toro de la Vega” celebration, which is held in Tordesillas (Valladolid) in the second week of September, in honor of the patron Saint of the town, the Virgin of the Cliff. This spectacle, “The lancing of the bull”, has been going for centuries.
    ✦Each year a bull is driven down the street and then the bull “faces his fate”, crossing a bridge, where on the other side several men on horseback and others on foot with lances, are waiting for him to kill him. And the youth who does it will be allowed to cut off his testicles and parade them on the end of his lance. Afterwards the Town Council presents the winner with a gold badge and a lance made of forged iron.
    And I (and many Spaniards) wonder: Where is the fun of this? This year there were 300 people protesting against this...The Toro de la Vega fiesta takes place in Tordesillas every September, where a bull is chased by people on foot and on horseback and speared and stabbed to death.
    The “fiestas” or “feast days” are in honour of the patron Saint of the town and surrounding area, Our Lady, the Virgin of the Cliff. The bloodiest day is the Tuesday when the famous “El Toro de la Vega” run takes place.Every year, the protests against this celebration grow by the thousands. Most of society reject this cruel & barbaric fiesta and beg for it’s prohibition. The campaign is called “Broken Spear”, because of the medieval tradition of breaking a spear to act symbolically in favor of someone...
    ✦PLEASE WATCH THE VIDEO HERE (PETITIONS ALSO AVAILABLE)
    ▬►https://www.facebook.com/photo.php?v=361460887317677&set=vb.100003613067737
    ✦Please watch the video here:►http://vimeo.com/44344911
    ✦Please watch more infos here:
    http://www.occupyforanimals.org/-toro-de-la-vega--tordesillas-sadistic-fiesta.html
    ✦Watch also more infos here:
    http://advocacy.britannica.com/blog/advocacy/2010/09/el-toro-de-la-vega-the-shame-of-spain-2/
    Thank you ~Tony Zadel, Copyright(©) —

    – avec Toni Gutierrez.

    BASSIN POUR LES OIES ET LES CANARDS














    DANS CETTE FERME DE 44 HECTARES QUI SERT DE REFUGE!!!

    SOURCE ET SUITE AVEC PHOTOS !!


    BRAVO AUX BENEVOLES!! BRAVO A PMAF

    Cinquième chantier participatif à la Hardonnerie : au coeur des plantes


    Du 19 au 21 août, la PMAF organisait son cinquième chantier participatif  à la ferme de la Hardonnerie. Retour sur ce chantier en images.

    Les travaux ont bien avancé à la ferme de la Hardonnerie, grâce à l'engagement d'une vingtaine de bénévoles sur ce nouveau chantier participatif de la PMAF.
    L'aménagement de la zone humide est quasiment achevé. Pendant ces trois jours, les bénévoles ont participé au terrassement des berges et à la plantation de 500 végétaux aquatiques. La mise en eau de la mare, la mise en place des clôtures
    Dès lors que l'enclos sera finalisé, les oies et les canards accueillis à la ferme pourront alors barbotter dans une jolie mare. Pour Jessica, coordinatrice de la ferme, "c'est un vrai plaisir de voir que les choses prennent forme, on imagine déjà les canards au milieu de la mare".
    Par ailleurs, ce chantier participatif a également permis la construction d'un pierrier pour les chèvres. A en croire les images du diaporama ci-dessous, nos amis caprins l'ont déjà adopté. Un grand merci à la Fondation Brigitte Bardot, qui a financé l'aménagement de ce pierrier.
    Plus d'infos sur la ferme de la Hardonnerie, cliquer ici

    lundi 26 août 2013

    ACTION:PETITIONS CONTRE LES CARRIOLES POUR LES CHEVAUX

    Salt Lake City Council and Mayor: Ban horse carriages on Salt Lake City streets

    PEUT-ÊTRE CONNAISSEZ VOUS CETTE CHANSON " DU PETIT CHEVAL DANS LE MAUVAIS TEMPS"  DE GEORGES BRASSENS????
    ICI C' EST UN PEU CETTE HISTOIRE
     LES CHEVAUX QUI TIRENT LES CARRIOLES POUR FAIRE LA VISITE DE CERTAINES VILLES ONT DES VIES D' ESCLAVES..

    JERRY COMME TANT D' AUTRES EST MORT D' ÉPUISEMENT ET DE TROP DE CHALEUR A SALT LAKE CITY.

    SOURCE ET SUITE AVEC PÉTITION
    MAIS VOUS POUVEZ AUSSI LES SIGNER DANS LA ZONE ROSE ICI
    LA LISTE DE PETA EST A VOIR POUR RÉALISER L' HÉCATOMBE EST RÉELLE



    Jerry the carriage horse died Friday after collapsing in Salt Lake City
    Carriage » Co-owner says he couldn’t share news of Jerry’s death Friday because he was out of cellphone range.
    First Published 8 hours ago • Updated 2 hours ago
    Jerry, the Salt Lake City carriage horse, has died.
    Blaine Overson, Jerry’s owner, confirmed the 13-year-old horse died on Friday, about a week after he collapsed while pulling a carriage in downtown Salt Lake City. ...
     
     
    ....
     

    "I didn’t realize, because I’d been out of phone contact, that [media coverage] had blown up," Blaine Overson said.
    Jerry collapsed Aug. 17 near South Temple and State Street. He was finishing a tour when he suddenly kicked his stomach. When the driver stopped to check on him, he lay down and refused to get up. He was taken away by heavy machinery.
    By Wednesday, Jerry was looking better, Blaine Overson said. But he took a turn for the worse Friday morning and died Friday night, Blaine Overson said.
    Animal-rights advocates claimed Jerry’s condition was exacerbated because he was required to work in 100-degree temperatures.
    City officials say they have received a number of complaints asking the city to discontinue business licenses for carriages. ...
     
     Amy Meyer, who filmed the video Jerry’s collapse, has more than 3,400 signatures calling for an end to carriage rides. Another online petition started by Donna Pemmitt, who does not live in Utah, had been signed by more than 5,700 people from around the world, seeking to put an end to the "cruel industry."..
     
     
    ....
     
    ...PETA has compiled a list of almost 200 carriage-horse accidents in the United States, from 1985 to February of this year. Salt Lake City appears on the list three times.


    LES ARENES DE RIONS-DES-LANDES SAMEDI

    SOURCE
    AVEC VIDEO


    Environ 140 militants ont répondu samedi à l’appel du CRAC Europe, de la Fondation Brigitte Bardot et d’Animaux en Péril pour mener ce qu’ils qualifient d’«action d'opposition à la barbarie» à Rions-des-Landes. Mais la manifestation a dégénéré, et plusieurs personnes ont été blessées.




    Une nouvelle action coup de poing qui a dégénéré. Samedi en début de soirée, un nombre très importants de manifestants anti-corrida a mené une action dans les arènes de Rions-des-Landes (Landes), où devait se tenir une novillada, une corrida opposant de jeunes taureaux à de jeunes toreros. Au moment du «sanglant spectacle», pour reprendre le terme de Christophe Marie, porte-parole de la Fondation Brigitte Bardot contacté par Paris Match, quelque 140 personnes, munies de billets comme n’importe quel spectateur, ont envahi le centre de l'arène dans le but de faire annuler ce qu’ils considèrent comme une tuerie barbare. La tension monte rapidement.
    Pourtant, Christophe Marie, qui était de la manifestation, insiste sur le fait qu’il s’agissait d’une action pacifique. Et que comme à Rodilhan en octobre 2011,  les anti-corrida «ont pris l'engagement de ne pas répondre aux coups reçus et s'y sont tenu». D’ailleurs, il souligne qu’aucun blessé n’est à déplorer dans les rangs des autorités ni des spectateurs. Ce qui n’est pas le cas dans celui des protestants... D’après le bras droit de Brigitte Bardot, les violences sont exclusivement venues des forces de l’ordre et aficionados. «Pour faire lâcher prise et évacuer les militants, les gendarmes utilisent des méthodes qui ont fait leur preuve: tordre les oreilles, les doigts, tourner les membres pour créer un pic de douleur au niveau des articulations (genoux, coudes, épaules, chevilles)», précise-t-il dans un communiqué.