Loading...

vendredi 22 novembre 2013

CHATS VOLES CHATS DEPECES, SOIT POUR LA FOURRURE SOIT POUR ETRE MANGES



LES CRIMES ET LES MALTRAITANCES CONTRE LES ANIMAUX NE CESSENT DE SE MULTIPLIER
 SOURCE



 IL Y A AUSSI LES CHASSEURS QUI TIRENT SUR TT CE QUI BOUGE,
NOUGAT VICTIME  RACONTE:
Mais ce joli matou de 3 ans, croisé de Sacré de Birmanie, a échappé par miracle à la mort.
Il nous raconte ce qu'il lui est arrivé dans une «Lettre ouverte au chasseur qui m'a cru mort».
«À quelques pas de chez moi, tu m'as tiré comme un nuisible… J'ai dû m'évanouir sous la déflagration, ça m'a sauvé la vie.
Abattu le dimanche 9 septembre, jour de l'ouverture de la chasse, j'ai rampé, mètre après mètre, heure par heure, jusqu'à la maison.
J'y suis parvenu, à moitié mort, deux longs jours plus tard, mardi soir.
Mes maîtres n'ont pas compris : je n'étais que souffrances et douleurs, partout où ils me touchaient, ils m'arrachaient des plaintes, des pleurs. Mon œil était rempli de pus et de sang, ma patte sans aucun doute cassée.»
Le verdict tombera le lendemain à la radio, chez le vétérinaire : «Nougat» a reçu 15 plombs de calibre 8/10. Il est question de lui amputer la patte avant droite (humérus et radius pulvérisés) mais le 18 septembre, il sera opéré avec succès à la clinique vétérinaire de Lameilhé, à Castres, dont Anne et Alain saluent la compétence.

«Un sport national»

Aujourd'hui, «Nougat» poursuit sa convalescence. «Immobilisé en cage pendant 3 semaines, il est maintenant enfermé dans un espace de 10 m2 pendant 2 mois. Il boite un peu mais il commence à reprendre du poids.»
La famille de «Nougat» a porté plainte à la gendarmerie de Gaillac. «Mon mari a fait le tour de tous les chasseurs du coin et a aussi informé le maire. On sait bien que pour les chasseurs, tirer sur un chat est un sport national. Pour eux, c'est un concurrent, un chasseur de lapins, mais le nôtre n'a jamais attrapé la moindre souris.» Cette histoire a bouleversé toute la famille, surtout les quatre enfants qui cherchent à comprendre la raison de ce geste. Alexandre, 12 ans, a fait deux dessins de son héros de chat pour effacer le traumatisme. Désormais, plus question de laisser sortir «Nougat» les dimanches de chasse.
(1) Les propriétaires du chat préfèrent qu'on ne cite pas le village.
 JE NE LE DIRAI JAMAIS ASSEZ: PLANQUEZ VOS BETES!!!!