Loading...

dimanche 28 avril 2013

CHIENS ET CHATS DE SOTCHI INFORMATION

SOURCE 3O MILLIONS D' AMIS,  INFORMATION  SUR  LES CHIENS ERRANTS DE SOTCHI..



Aux mêmes causes les mêmes effets ? A l’occasion de l’Euro 2012, les autorités ukrainiennes avaient commencé à éradiquer les populations de chiens errants – dans les principales villes organisatrices de la manifestation sportive – en ayant recours à l’euthanasie massive des animaux. La levée de boucliers fut immédiate : la funeste entreprise avait été interrompue par la Fondation 30 Millions d’Amis qui s’était fortement mobilisée sur le terrain en engageant une vaste opération de vaccination et de stérilisation de plus de 4000 animaux. C’était il y a quelques mois.
Méthodes expéditives
Aujourd’hui, alors que les prochains JO d’Hiver de 2014 auront lieu à Sotchi, la cité balnéaire du sud-est de la Russie projette à son tour de recourir à des méthodes expéditives pour « éliminer » plus de 2000 chiens et chats errants d’ici à la fin de l’année. Un appel d’offres a même été lancé pour déterminer l’entreprise chargée de cette basse besogne. Fort heureusement, les associations locales de défense des animaux, appuyées par une partie de la population, ont réagi avec vigueur et organisé des manifestations. Face au scandale et aux vives critiques suscités, cette tentative d’appel d’offres a échoué et les autorités ont fait machine arrière. Elles envisagent dorénavant de construire un refuge et de recourir – elles aussi – à une campagne de stérilisation et de vaccination des animaux des rues.La Fondation vigilante
Cette affaire « a suscité beaucoup de critiques, mais nous ne sommes pas cruels, nous essayons juste de régler ce problème », a déclaré un porte-parole de la municipalité de Sotchi à l'AFP (18/4/13). Un nouvel appel d'offres sera lancé prochainement, mais pour stériliser et vacciner les animaux cette fois-ci, seuls procédés efficaces pour contrôler les populations canines et félines. La Fondation 30 Millions d’Amis reste vigilante et veillera à ce que les autorités respectent la parole donnée.
(Avec AFP)
Photo : DR